- PUBLICITÉ -
Le moulin Légaré se prépare à fêter ses 250 ans

(Photo Michel Chartrand) - Le sénateur Claude Carignan est venu lui-même faire l’annonce de l’appui financier de son gouvernement au président de la Corporation du moulin Légaré, Ernest Labelle. Avec eux, le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron.

Le moulin Légaré se prépare à fêter ses 250 ans

Exposition itinérante bilingue Rivières, turbines et farine

En 2012, le moulin Légaré célébrera ses 250 ans. Pour souligner dignement cet anniversaire, la Corporation du moulin Légaré est à préparer l’exposition itinérante bilingue Rivières, turbines et farine, laquelle retracera l’histoire de l’industrie de la minoterie (meunerie) canadienne depuis 250 ans.

«Cette exposition démarrera ici, à Saint-Eustache, avant de circuler ensuite à travers le pays», a annoncé en conférence de presse Ernest Labelle, président de la Corporation. Déjà, quatre autres villes dans trois provinces font partie de l’itinéraire qui devrait, espère-t-on, s’échelonner sur plusieurs années. «L’exposition sera d’abord présentée à la Maison de la culture et du patrimoine de Saint-Eustache, d’octobre à décembre 2012, avant de partir au Canada, en 2013», a indiqué à son tour la directrice de la Corporation, Mélanie Séguin.

Mis à contribution, le gouvernement du Canada, par la voix du sénateur Claude Carignan, a d’ailleurs profité du moment pour annoncer son appui au projet, à hauteur de 189 885 $. «Grâce à cette aide financière, les résidants de Saint-Eustache et des collectivités voisines auront accès à des activités qui reflètent la diversité culturelle de leur coin de pays. Ils auront aussi la chance de partager avec d’autres l’histoire et le patrimoine de cette partie du Canada», a-t-il déclaré

De son côté, le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, s’est réjoui de la nouvelle. «Investir dans la culture est une façon de procurer une qualité de vie aux citoyens de la région et d’accroître le rayonnement de Saint-Eustache au-delà de ses frontières», a-t-il commenté.

Une exposition interactive

La motivation première de l’exposition est de faire découvrir l’histoire et l’évolution technologique de l’industrie de la minoterie canadienne, naguère l’une des activités manufacturières les plus importantes au Canada. Une incursion de l’ère préindustrielle jusqu’à l’arrivée de l’industrialisation.

L’exposition comprendra, entre autres, des modules avec écrans tactiles et des modules sonores. Maître d’œuvre de cette exposition, la Corporation du moulin Légaré, sous la gouverne de Mélanie Séguin, s’est adjoint les services du designer d’exposition Denis Carrier.

Par des activités de manipulation, une scénographie colorée et des dispositifs interactifs ludiques, l’exposition permettra l’exploration de diverses notions, tels les différents types de moulins (moulin à eau, moulin à vent, etc.), les divers aspects de leur fonctionnement, les mécanismes, l’évolution de la production de farine au Canada, les technologies de mouture utilisées jusqu’à l’arrivée de la période industrielle, les spécificités reliées au savoir-faire du métier de meunier et l’importance des céréales et de la farine dans notre alimentation.

Créée en 1976, la Corporation du moulin Légaré a pour mission d’assurer la protection, la conservation et l’entretien du site du moulin Légaré, le plus vieux moulin toujours en opération en Amérique du Nord, ainsi que la pérennité du métier de meunier. Elle est aussi responsable de la gestion des salles d’exposition situées dans la Maison de la culture et du patrimoine et de la promotion des attraits patrimoniaux du Vieux-Saint-Eustache.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top