- PUBLICITÉ -
Le ministre Yves Bolduc lance officiellement les travaux d’agrandissement

(Photo Yves Déry)

Le ministre Yves Bolduc lance officiellement les travaux d’agrandissement

Investissement de 46,8 millions de dollars à l’Hôpital de Saint-Eustache

Àl’occasion de la traditionnelle cérémonie de première pelletée de terre, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Yves Bolduc, a procédé, vendredi dernier, au coup d’envoi des travaux d’agrandissement de l’Hôpital de Saint-Eustache, un investissement annoncé par son prédécesseur, Philippe Couillard, et le premier ministre Jean Charest en janvier 2007.

L’agrandissement permettra au centre hospitalier de développer ses services dans plusieurs champs de pratique, notamment en chirurgie, en orthopédie, en gynécologie et en médecine de jour. Dans le communiqué de presse publié la semaine dernière, le ministère affirme «qu’un aménagement moderne améliorera la qualité et la sécurité des soins, notamment sous l’angle de la prévention des infections nosocomiales».

L’établissement pourra également compter sur des équipements à la fine pointe de la technologie, tels que la résonance magnétique acquise au coût de 4,4 millions de dollars. Les travaux, qui constituent un investissement de 46,8 millions de dollars, devraient être complétés à la fin de l’année 2010. Ils sont financés par le ministère de la Santé et des Services sociaux à la hauteur de 42,8 millions de dollars, de même que par le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Lac-des-Deux-Montagnes et la Fondation Hôpital Saint-Eustache, à parts égales pour les quatre autres millions.
«Ce projet, très attendu dans cette partie de la région des Laurentides où la croissance démographique a entraîné une hausse marquée de la demande de soins, a une portée considérable. Il permettra non seulement d’améliorer l’accès aux services spécialisés et aux activités ambulatoires, mais procurera également aux équipes de soins un environnement de travail stimulant et fonctionnel», a déclaré le ministre.

La demande de services de santé et de services sociaux continuera vraisemblablement de croître au cours des prochaines années, mais le CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes estime que «le projet prévoit la possibilité de répondre à cette croissance anticipée, tout en adoptant les meilleures méthodes de gestion et les meilleures pratiques cliniques».
«Le projet qui démarre aujourd’hui va permettre, une fois complété, d’assurer à la population du sud de la région des Laurentides, des services hospitaliers accessibles et de qualité, ce qui constitue une préoccupation constante pour notre gouvernement, a poursuivi le ministre Bolduc, soulignant l’importance, pour une organisation du travail efficace, de bénéficier de bonnes infrastructures et de ressources suffisantes.

Les autorités médicales régionales se sont engagées à effectuer les travaux dans les délais prévus et à l’intérieur des budgets alloués.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top