- PUBLICITÉ -
Le ministre Duclos échange avec des organismes communautaires

Photo Benoît Bilodeau – C’est de façon décontractée que s’est déroulée cette rencontre du ministre Jean-Yves Duclos à Saint-Eustache.

Photo Benoît Bilodeau – Les représentantes des organismes communautaires ont échangé avec le ministre Duclos autour de quatre grands thèmes.
Photo Benoît Bilodeau – La députée fédérale de Rivière-des-Mille-Îles, Linda Lapointe, et le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social du Canada, Jean-Yves Duclos.
Les participantes et participants présents à cette rencontre.

Le ministre Duclos échange avec des organismes communautaires

En visite à Saint-Eustache

Souhaitée depuis plusieurs mois, une rencontre a finalement réuni, au mois d’octobre dernier, des représentants d’organismes du milieu communautaire de la MRC de Deux-Montagnes et le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social du Canada, Jean-Yves Duclos, pour parler d’enfance, de pauvreté et de logement, d’itinérance et des aînés.

Accompagné par la députée fédérale et libérale de Rivière-des-Mille-Îles, Linda Lapointe, le ministre Duclos s’est donc présenté aux bureaux des Ressources communautaires ACJ+, rue Féré, à Saint-Eustache, où l’attendaient Marie-Claude Renaud et Marie-Claude Grenon, de l’ACJ+, Dominique Bastenier, du Centre d’entraide Racine-Lavoie, Ginette Bordeleau, du Centre d’action bénévole Les Artisans de l’Aide, Linda Provost, de SOS Jeunesse, et Sonia De Montigny, citoyenne.

Quatre grands thèmes

Durant un peu plus d’heure, et de façon décontractée, les représentants de ces organismes ont donc pu échanger avec le ministre Duclos et la députée Linda Lapointe sur ces quatre grands thèmes.

On a ainsi mis en lumière que c’est à Saint-Eustache qu’il y a le plus grand problème d’accessibilité aux logements et que le Canada est le seul pays n’ayant aucun programme ou stratégie au niveau de la sécurité alimentaire dans les écoles. On a aussi fait état de la situation criante du manque de logements abordables, entre autres pour les personnes vulnérables comme celles en situation d’itinérance.

Sur la question justement de l’itinérance, la réalité dans la MRC de Deux-Montagnes a été abordée, tout comme on a souhaité le retour d’un programme de financement de Stratégie de lutte à l’itinérance visant une approche généraliste, plutôt que sur une approche de stabilité résidentielle avec accompagnement.

En ce qui a trait aux aînés, on a plaidé pour le maintien et l’élargissement du programme Nouveaux Horizons et demandé à ce que les pensions de vieillesse soient automatiquement versées.

Une rencontre satisfaisante pour tous

Au final, cette rencontre, qui s’est terminée avec une table ronde portant sur les investissements dans le logement abordable, a satisfait tant la députée Linda Lapointe que les représentants des organismes qui y ont pris part.

«Le ministre Duclos est un homme d’écoute et d’action. Aussi, le ministre et notre gouvernement ont une position claire pour que personne ne doit être laissé derrière. Je suis très fière que le ministre ait pu venir rencontrer nos acteurs locaux qui, chaque jour, se dévouent à rendre notre communauté plus inclusive» , a commenté Mme Lapointe.

Pour la directrice de l’ACJ+, Marie-Claude Renaud, cela a été une rencontre «enrichissante et surtout, appréciée» de tous. «Il s’agit de la première fois en plus de 30 ans qu’un ministre fédéral vient écouter des organismes communautaires de la région, donc nous sommes heureux d’avoir pu l’accueillir et d’avoir un dialogue constructif avec lui» , a-t-elle fait savoir.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top