- PUBLICITÉ -
Le Domaine Chénier complété 30 ans plus tard

(Photo Michel Chartrand) - Le conseil d’administration du Domaine Chénier, présidé par Nicole Carignan-Lefebvre, a procédé à la fameuse coupe du ruban avec le maire suppléant, Pierre Charron.

Le Domaine Chénier complété 30 ans plus tard

Phase V officiellement inaugurée

Le complexe du Domaine Chénier est finalement complété, plus de 30 ans plus tard.

La phase V du projet a officiellement été inaugurée, le 13 août dernier. Quelque 26 000 pieds carrés, répartis sur trois étages, ont été ajoutés au complexe qui en contient maintenant 400 000. Le 409, rue de l’Accueil, à Saint-Eustache, comprend des trois et demi et des quatre et demi pour les personnes retraitées autonomes, ainsi que des salles communautaires.

Le nouveau bâtiment en briques orange brûlé offre 26 logements supplémentaires, ce qui porte le nombre total à 283. Cet investissement de 3,5 millions de dollars a été rendu possible grâce à la Société centrale d’hypothèques et de logement (SCHL) qui a garanti un prêt hypothécaire.

La construction de la phase V s’est amorcée en août 2008. En un mois, les logements ont trouvé preneur, les premiers résidants s’y installant en mars dernier.

Le projet a été dessiné par l’architecte Paul Raby et entrepris par Construction Doverco. Une passerelle relie la nouvelle bâtisse aux autres bâtiments du complexe afin que les locataires puissent accéder facilement aux services et aux loisirs.

Historique

Le Domaine Chénier a vu le jour en 1978 tandis qu’un groupe de bénévoles souhaitait doter Saint-Eustache de logements accessibles offrant une qualité de vie à des familles, des personnes de 65 ans et plus et des retraités autonomes.

La présidente fondatrice, Nicole Carignan-Lefebvre, également conseillère municipale à Saint-Eustache, était émue de voir ce projet se concrétiser à 100 %. «Si ce projet est devenu réalité, si nous sommes ici, aujourd’hui, à fêter cette inauguration, c’est grâce à des personnes qui y croyaient et qui n’ont pas lâché, a-t-elle déclaré. C’est grâce à toutes ces personnes, qui, dans un but de continuité, ont fait partie ou font encore partie bénévolement du conseil d’administration.»

Elle a notamment souligné le travail de Pierre Valois, membre du conseil d’administration, qui n’a pu être des leurs, parce que parti vers de meilleurs cieux sans crier gare.
«J’avais un intérêt pour le logement social. Nous avons entrepris les démarches pour ce projet en 1973 environ. Nous avons alors réussi à trouver une subvention de 4 millions de dollars qui a permis de construire la première phase de 100 logements familiaux et de 58 logements pour retraités», raconte-t-elle.

Le maire suppléant, Pierre Charron, a souligné les investissements réalisés par l’Administration Carignan pour plaire à la clientèle du complexe: terrain de palet, jeu de pétanque et mobilier urbain. «La clientèle de ce populaire complexe d’habitation est particulièrement visée par toutes les mesures mises en place à Saint-Eustache pour améliorer la qualité de vie et le sentiment d’appartenance à la ville, a-t-il soutenu. On n’a qu’à penser à la politique de sécurité urbaine, la protection de l’environnement, les infrastructures comme la Maison du citoyen, et les nombreuses améliorations apportées aux parcs et aux espaces verts.»

La popularité du complexe est incontestable. Sa liste d’attente qui s’étale sur huit à neuf ans en témoigne. «La qualité de la construction et son emplacement de choix en font une habitation privilégiée pour ses résidants. Ce n’est pas par hasard si le taux d’occupation a toujours été plus qu’excellent depuis plus de 30 ans», mentionne-t-il.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top