- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Le député Luc Desnoyers réagit au budget conservateur

Quelques semaines après le dépôt du budget fédéral du gouvernement conservateur, le député bloquiste de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desnoyers, a profité de son point de presse pour présenter les positions du Bloc québécois. «Le budget du gouvernement conservateur ne prend pas en compte les demandes du Québec», a dénoncé le nouveau député bloquiste, précisant que le budget ne respecte pas les champs de compétences du Québec.

Au niveau des préoccupations du député bloquiste, celui-ci a présenté l’engagement du gouvernement fédéral d’investir 500 millions de dollars sur deux ans afin d’appuyer la construction et la rénovation d’installation de loisirs communautaires. «Il est certain que le gouvernement fédéral va tenter de s’ingérer dans les champs de compétences du Québec et dans les responsabilités des municipalités», s’est inquiété M. Desnoyers.
«Pourquoi ne pas donner l’argent directement au gouvernement provincial pour qu’il puisse développer ses propres installations», s’est interrogé le député de Rivière-des-Mille-îles, dénonçant l’ingérence du fédéral sur cette question.

Au chapitre de l’environnement, le député Desnoyers a mentionné que le gouvernement fédéral a l’intention de créer un fonds de 1 milliard sur cinq ans pour l’infrastructure verte. Selon les informations, il semble que les sommes seront allouées au mérite selon les projets proposés d’infrastructures écologiques dont les coûts seront partagés.
«On ne retrouve pas beaucoup de mesures dans le budget pour le Québec, notamment pour les compagnies forestières qui sont touchées par la crise économique», a dénoncé M. Desnoyers, qualifiant le budget de partisan envers les provinces de l’Ouest.

Dans le même ordre d’idées, le député bloquiste s’est dit inquiet par le manque de mesures concrètes pour aider les travailleurs canadiens à faire face à la crise économique actuelle. «Le budget conservateur va encore faire en sorte d’aller affaiblir le Québec. C’est triste et dangereux», a-t-il conclu.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top