- PUBLICITÉ -
Charette 2018 6 4.jpg

Le député de Deux-Montagnes, Benoit Charette.

Le député Benoit Charette sera à nouveau candidat dans Deux-Montagnes

Élections provinciales 2018

Député provincial de la circonscription électorale de Deux-Montagnes, Benoit Charette a confirmé ces derniers jours, alors que la Coalition Avenir Québec (CAQ) était en caucus présessionnel à Sainte-Adèle, qu’il sollicitera un nouveau mandat.

Élu une première fois au scrutin du 8 décembre 2008 comme candidat du Parti québécois (PQ), M. Charette avait quitté cette formation politique en cours de mandat, précisément en décembre 2011, pour rejoindre les rangs de la CAQ. Mais aux élections du 4 septembre 2012, il était cependant, à titre de candidat caquiste, défait par 1 321 voix par le péquiste Daniel Goyer, lors de la victoire du gouvernement péquiste et minoritaire de Pauline Marois.

Les deux protagonistes étaient de retour, 18 mois à peine plus tard, pour un nouvel affrontement au scrutin du 7 avril 2014 et c’était alors au tour du caquiste Charette de l’emporter sur le péquiste Goyer, cette fois par une mince majorité de 761 voix.

Feu vert de sa famille

Porte-parole du deuxième groupe d’opposition responsable de la région des Laurentides, M. Charette, qui aura 42 ans au mois de juillet prochain, dit avoir consulté les membres de sa famille avant de voir s’il devait s’engager pour un autre mandat de quatre ans, et celui-ci dit avoir eu le «feu vert» de la part de sa conjointe et ses trois enfants.

«De nombreux défis doivent être relevés, que ce soit l’urgence de notre hôpital et l’accès aux soins de santé, de même que les réseaux de transport et les services aux élèves dans les écoles de notre territoire. Je veux contribuer, plus déterminé que jamais, au renouveau politique au Québec» , a indiqué M. Charette, tout en se disant vivement «motivé à poursuivre le travail à Québec et dans sa circonscription» pour les quatre prochaines années.

Mentionnons que M. Charette est actuellement, à l’Assemblée nationale, vice-président de la Commission de l’administration publique, de même que porte-parole du deuxième groupe d’opposition en matière de relations internationales, de francophonie et de transports.

Notons, enfin, que les prochaines élections provinciales – à date fixe – auront lieu le lundi 1er octobre prochain. Au dernier scrutin, dans Deux-Montagnes, six candidats étaient en lice et le taux de participation avait été de 74,45 %.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top