- PUBLICITÉ -
Le défi de la persévérance relevé

Ils ont relevé le défi de la persévérance: Marie-France Allard, Denise David, Manon Desroches, Christine Côté, Annie Grand-Mourcel, Caroline Boisvert, Angèle Gagnon, Dany Bernard et Christine Côté.

Le défi de la persévérance relevé

De Mont-Laurier à Sainte-Thérèse

Le 14 février dernier, dans le cadre des Journées de la persévérance et pour une deuxième année consécutive, un groupe de huit personnes, auquel se sont greffées des centaines d’autres, a donné le coup d’envoi au défi de la persévérance, à Mont-Laurier.

Cette grande marche à relais de quelque 200 kilomètres s’est achevée, cinq jours plus tard, à Sainte-Thérèse, sous les applaudissements des nombreux participants, supporteurs et partenaires, au collège Lionel-Groulx.

«Ce fut une semaine riche en expériences durant laquelle on en a vu, de la persévérance», a lancé Karin Darnajou, agente de développement et de partenariats au PREL (Partenaires de la réussite éducative des jeunes dans les Laurentides).

Symbole de persévérance, cette marche s’inscrit dans le cadre de la Semaine nationale de la persévérance scolaire qui, depuis trois ans, se déroule lors de la troisième semaine du mois de février. «Dans les Laurentides, on a voulu ajouter un petit plus et parler de persévérance en général. Parce que la persévérance se vit autant au niveau scolaire que dans toutes les autres sphères de notre vie», a déclaré à son tour Annie Grand-Mourcel, directrice de l’organisme.

Les marcheurs

Avec elle, huit marcheurs ont affronté, cinq jours durant, le froid, les camions circulant sur la route 117, les rafales de vent, l’humidité et la fatigue, marchant sans relâche. Il s’agit, nommément, de Marie-France Allard, conseillère municipale de la Ville de Piedmont, Denise David, animatrice au Comité d’actions locales de la MRC Laurentides, Manon Desroches, enseignante à la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord, Christine Côté, étudiante engagée du cégep de Saint-Jérôme, Caroline Boisvert, agente de développement et de partenariat du PREL, Angèle Gagnon, secrétaire de direction à la Commission scolaire Pierre-Neveu, Dany Bernard, bénévole au Centre André-Boudreau et Christine Côté, directrice du Centre de la petite enfance (CPE) La Fourmilière.

Pour les encourager, dignitaires, directions, enseignants, élèves, parents, employeurs et amis se sont joints au rassemblement. «On a rencontré des jeunes extraordinaires à L’Annonciation et à Mont-Tremblant. On a parlé avec des employeurs et des parents un peu partout à Sainte-Adèle, Prévost, Saint-Jérôme, Lachute, Saint-Eustache, Mirabel et Sainte-Thérèse», a-t-elle énuméré. Autant de témoignages qui ont porté les marcheurs jusqu’à destination. Au total, ce sont environ 1 500 acteurs de la persévérance qui se sont joints aux différentes marches populaires à prendre place au cours de ces cinq jours.

Rappelons que le PREL, formé en 2004, réunit 14 organismes partenaires importants de la région des Laurentides ayant uni leurs efforts et expertise dans une concertation régionale. L’objectif est commun et vise essentiellement à accroître la persévérance scolaire, la réussite éducative, la diplomation et la qualification, en vue d’assurer l’insertion et l’intégration sociale des jeunes.

Quant aux journées de la persévérance, elles sont l’occasion de mettre en vedette les acteurs du quotidien qui posent des actions en faveur de la persévérance et de la réussite des jeunes.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top