- PUBLICITÉ -
Le cri d’alarme a été entendu

(Photo Michel Chartrand) - Le directeur du Centre de formation professionnelle L’Émergence, situé à Deux-Montagnes, Benoît Lebel, estime que les trois quarts des élèves inscrits en janvier entreront sur le marché du travail en juin 2012.

Le cri d’alarme a été entendu

Formation en techniques d’usinage à L’Émergence

Il semble que le cri d’alarme lancé par le directeur du Centre professionnel L’Émergence de Deux-Montagnes, Benoît Lebel, à propos du manque d’élèves dans le cours de techniques d’usinage a porté ses fruits. Deux cohortes, une quarantaine d’étudiants en tout, entreprennent, en effet, leur formation au cours des prochains jours, si ce n’est déjà commencé.

 

En novembre dernier, M. Lebel avait, rappelons-le, convoqué les médias pour faire part d’une situation préoccupante. Pour la première fois, l’établissement scolaire situé à Deux-Montagnes et faisant partie de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI) n’avait pas réussi à faire le plein d’étudiants à la rentrée scolaire du mois de septembre. En fait, pas plus de la moitié des places avaient été comblées, alors que le taux de placement dans ce secteur d’emploi était et continue d’être de 100 %.

«On peut crier bravo pour le cri d’alarme qui a été entendu ici, et qui a peut-être aussi eu de l’impact dans d’autres centres», a fait valoir, en entrevue avec nos journaux, M. Lebel.

Obtention de diplôme

On estime que les trois quarts des élèves inscrits en janvier termineront leur formation avec l’obtention d’un diplôme d’études professionnelles (DEP) en juin 2012 et qu’une bonne partie du reste des étudiants optera par la suite pour une spécialisation en commandes numériques, leur permettant d’obtenir une Attestation de spécialisation professionnelle (ASP).

D’ailleurs, précise Benoît Lebel, la quasi-totalité des élèves qui ont terminé leur DEP en décembre a opté pour cette solution, un cours de 420 heures qui sera terminé en juin prochain.

Malgré ces résultats encourageants, la situation demeure tout de même préoccupante pour le directeur de L’Émergence, et le Centre de formation professionnelle entend soutenir cette recrudescence d’étudiants et l’intérêt manifesté pour ce programme d’études au moyen d’outils promotionnels divers. Une campagne de promotion est d’ailleurs prévue en février et en mars.

 

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top