- PUBLICITÉ -
Le Boisselier, une initiative dynamique

(Photo Michel Chartrand) - Enseignant à l’École secondaire d’Oka, M. Éric Martin, était visiblement très fier de ses élèves lors du lancement de la Coopérative jeunesse Le Boisselier.

Le Boisselier, une initiative dynamique

Lancement de la Coopérative jeunesse d’Oka

Les élèves de l’École secondaire d’Oka (ÉSO) ont lancé la Coopérative jeunesse Le Boisselier, qui fait toute leur fierté.

Effectivement, c’est dans une salle de l’ESO que tous étaient rassemblés pour y découvrir le potentiel de ce grand projet innovateur. Une initiative des enseignants, MM. Éric Martin et Steve Riquier, la Coopérative jeunesse Le Boisselier s’avère être un projet de motivation et de persévérance scolaire misant sur l’implication des membres, a annoncé M. Steve Riquier, le 16 février dernier.

L’évènement s’est déroulé en présence de la députée de Mirabel, Mme Denise Beaudoin, de la présidente de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI), Mme Paule Fortier, du directeur général adjoint, M. Yvon Truchon, de l’équipe-école du personnel enseignant, des élèves du groupe Profil orientant et de plusieurs invités.

La Coopérative jeunesse Le Boisselier a été fondée en septembre 2009 par l’équipe d’enseignants du Profil orientant et les 26 élèves de ce programme. Mentionnons que le Profil orientant s’adresse à l’élève de 15 ou 16 ans ayant ses crédits du premier cycle et accusant un léger retard académique. Ce programme lui permet de continuer sa formation de base, soit le français, les mathématiques et l’anglais de troisième secondaire et de vivre une expérience scolaire différente.

La coopérative est totalement gérée par les élèves sous le modèle d’un grand conseil d’administration. Elle a été mise sur pied dans l’intention de contrer le décrochage scolaire en permettant aux élèves à risque, de vivre une expérience entrepreneuriale, nous explique-t-on par voie de communiqué.

Effectivement, cette coopérative présente trois volets motivants et stimulants pour les élèves, soit l’occasion pour les jeunes de fabriquer et de vendre des meubles, dont les profits financeront diverses activités pédagogiques; elle intègre un projet d’arboriculture en partenariat avec le Parc national d’Oka, qui compte plus de 3 000 arbres cultivés, par année; et finalement, cette coopérative ouvre une porte à l’implication communautaire des élèves à travers diverses initiatives.

Lors de ce lancement, nous avons eu l’occasion d’admirer plusieurs meubles de très belle qualité, produits par les élèves de la coopérative. Mme Denise Beaudoin, très heureuse de voir cette belle initiative prendre vie, a même annoncé l’achat de l’un des meubles, qu’elle apporterait à l’Assemblée nationale. «Bonne chance et je vous invite à me tenir au courant.» a-t-elle lancé. Mme Beaudoin ayant donné le ton, plusieurs œuvres ont été vendues en cette journée, dont un à Mme Paule Fortier pour son bureau à la Commission scolaire et un autre pour le bureau de M. Mario Laframboise, député d’Argenteuil-Papineau-Mirabel.

Tous s’entendent pour dire que ce projet donnera le goût aux élèves de persévérer à l’école, compte tenu de la motivation qu’inspire ce projet et sera, par le fait même, une occasion de développer la relève du mouvement coopératisme.

En conclusion de ce lancement d’entreprise, la fameuse coupe du ruban a eu lieu, par deux élèves membres de la Coopérative, et enfin, un léger goûter a suivi, pendant que tous étaient invités à visiter l’atelier d’ébénisterie mise sur pied dans le cadre de ce beau programme.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top