- PUBLICITÉ -
L’aide humanitaire, c’est un autobus…

(Photo Michel Chartrand) - Avant de quitter pour Cuba, l’autobus jaune a fait l’objet d’une tournée dans quatre établissements scolaires dont l’école primaire Le Tournesol, à Lorraine. L’enseignante instigatrice du projet Solidarité Cuba, Nathalie Léonard, la représentante de l’organisme ARO Coopéraction International, Catherine Gingras, et la coordonnatrice de la décoration de l’autobus, Marie-Ève Chayer, ont présenté le véhicule à la directrice de l’école Le Tournesol, Martine Pelletier et ses élèves donateurs.

L’aide humanitaire, c’est un autobus…

Une enseignante de la CSSMI solidarise avec Cuba

Il n’y a pas que le show-business qui soit un autobus, comme le suggère Jean-Pierre Ferland. Parlez-en à Nathalie Léonard, enseignante de 5e année de la Commission scolaire des Mille-Îles (CSSMI), plus précisément de l’école des Grands-Chemins à Boisbriand.

Troublée par la pénurie criante de moyens de transport en commun lors d’un voyage à Cuba avec ses enfants, dans le cadre d’un chantier d’aide humanitaire, elle a initié un projet nommé Solidarité Cuba pour financer l’achat et l’expédition par bateau d’un autobus scolaire à l’Institut cubain d’amitié entre les peuples (ICAP).

Avec la collaboration de l’organisme ARO Coopéraction International, Nathalie Léonard a convaincu les élèves de deux autres écoles primaires de la CSSMI, soit l’école Le Tournesol, de Lorraine, et l’école Arc-en-Ciel, de Saint-Eustache, de la soutenir dans ses efforts.

Appuyée également par l’école primaire Harmonie Jeunesse et Le Tandem, de Laval, la collecte de fonds a permis d’amasser les 15 000 $ nécessaires pour couvrir les dépenses reliées à l’acquisition du véhicule et son envoi vers l’archipel des Caraïbes.

Plusieurs activités ont été orchestrées à cet effet. En juin dernier, quelque 300 élèves ont pris part à l’ascension du mont Kaaïkop, la troisième plus haute montagne des Laurentides, en compagnie du parrain de la collecte de fonds, François Langlois, le troisième Québécois à gravir l’Everest. L’école Le Tournesol a également organisé, en mai dernier, une marche et course qui a facilité la collecte de 3 700 $.

Le 16 janvier, plusieurs élèves ont décoré l’autobus scolaire des logos des écoles participantes au projet, avec comme matière la peinture. Le 18 janvier, Nathalie Léonard et quelques sympathisants à sa cause ont effectué une tournée des écoles donatrices afin de présenter aux élèves le résultat de leur engagement salutaire pour la population cubaine.
«On a demandé à tous les élèves de déposer, dans l’autobus, des vêtements, souliers et jouets destinés à de jeunes Cubains», d’ajouter Nathalie Léonard.

Un retour imminent à Cuba

La prochaine fois que l’enseignante montrera l’autobus jaune aux élèves impliqués, ce sera après avoir pris des clichés du véhicule sous les palmiers et entouré des jeunes Cubains qui en profiteront.
«De fait, je retournerai prochainement à Cuba, dans le cadre d’un autre projet d’aide humanitaire de huit semaines, sur l’île de la Jeunesse, et à Camagüey, en compagnie de ma fille et de groupes d’adolescents de 15 à 17 ans. De grands moments de solidarité et d’entraide en perspective», raconte Nathalie Léonard.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top