- PUBLICITÉ -
L’ADQ se relève

Photo Pierre Latour - Claude Garcia, président de la commission politique de l’Action démocratique du Québec.

L’ADQ se relève

Tournée de consultation

Une trentaine de militants adéquistes de Laval, Laurentides et de Lanaudière se sont réunis au restaurant Bleu, blanc, rouge à Rosemère, le 4 avril dernier. Le but: discuter des propositions de la formation politique en matière de finances publiques, d’économie et de fiscalité.

«Nous sommes en tournée de consultation en vue de préparer les propositions pour notre conseil général qui aura lieu les 14 et 15 mai prochain», de mentionner Claude Garcia, président de la commission politique.

Le 21e Conseil national de l’Action démocratique aura lieu à Trois-Rivières. Il y sera question des idées de la formation politique en vue de préparer la plate-forme de la prochaine campagne électorale. «L’ensemble des propositions qui seront discutées et adoptées dans le Conseil fera partie de la plate-forme électorale. La dette de l’État et le gaspillage des fonds publics font encore partie de nos priorités», explique le porte-parole de l’ADQ.

Dans la petite salle du Bleu, blanc et rouge, les militants ont eu la chance d’écouter différents intervenants de l’ADQ. Dans les sujets de discussion, on retrouvait une volonté de réaffirmer la présence de la formation politique dans les débats pour revoir la structure de l’État québécois.

«Le Québec de la Révolution tranquille a bien changé depuis. Il faut maintenant revoir nos structures et nos façons de faire», explique le président de la commission politique.

Questionné sur la possible union de l’ADQ avec le mouvement fondé par l’ancien ministre péquiste François Legault et Charles Sirois, le président de la commission politique a rejeté toutes les rumeurs, indiquant que son parti est le seul et le premier à se positionner pour une refonte de l’État.

C’est la deuxième fois en moins d’un mois que les hauts dirigeants de l’Action démocratique se déplacent dans les Laurentides pour venir rencontrer les militants. Chaque fois, aucun des anciens députés adéquistes n’était présent.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top