- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

L’actualité en bref – 19 mars 2011

Pourquoi les aînés ne sont-ils pas aussi bien considérés que les prisonniers?

La députée de la circonscription de Mirabel, Me Denise Beaudoin, est stupéfaite de l’information rendue publique, récemment, selon laquelle le système québécois est incapable d’offrir une alimentation de qualité à nos aînés, surtout si l’on compare avec ce que les prisonniers se voient servir.

«Il n’y a pas de problème, dit la députée, à offrir de bons menus aux prisonniers. Toutefois, comme société, nous avons le devoir d’en faire autant avec nos aînés dans les CHSLD. Or, ce n’est malheureusement pas le cas.»

Selon Mme Beaudoin, l’Ordre des diététistes du Québec établissait, déjà en 2007, des constats accablants sur la malnutrition de nos aînés. «Fidèle à elle-même, la ministre libérale, Marguerite Blais, a prétendu passer à l’action en annonçant un plan. Malheureusement, force est de constater qu’elle a échoué, car on mange mieux dans les prisons que dans un CHSLD! Je trouve cette situation particulièrement gênante», a déclaré Me Beaudoin.

Projet de loi sur l’élimination de la libération au sixième de la peine

«Près de quatre ans après que le Bloc québécois l’ait demandé pour la première fois, un projet de loi visant l’élimination de la libération au sixième de la peine a finalement été adopté par la Chambre. Le gouvernement conservateur, qui s’est finalement rendu aux arguments du Bloc québécois après tout ce temps en proposant le projet de loi C-59 largement inspiré du nôtre, a malheureusement changé son fusil d’épaule trop tard pour éviter la libération hâtive de Vincent Lacroix après seulement 15 mois de prison pour sa condamnation de 13 ans au criminel», a indiqué le député d’Argenteuil-Papineau-Mirabel, Mario Laframboise.

«Rappelons que tout cela aurait pu se faire bien plus rapidement si, en premier lieu, les conservateurs avaient appuyé notre projet de loi. L’entêtement du gouvernement à accorder la priorité aux intérêts de son parti, au détriment de ceux des populations québécoise et canadienne, a encore entraîné des conséquences inacceptables. Par pur calcul politique, les conservateurs ont refusé le 15 septembre 2009 et une deuxième fois le 4 mars 2010, d’appuyer notre proposition d’adopter en mode accéléré le projet de loi C-434 abolissant les libérations au sixième de la peine», a ajouté le député fédéral.

Heureux des nouveaux effectifs médicaux en spécialité pour la région des Laurentides

La présidente du Conseil du trésor, ministre responsable de l’Administration gouvernementale et ministre responsable de la région des Laurentides, Mme Michelle Courchesne, et le député d’Argenteuil, M. David Whissell, se sont réjouis de l’annonce de 77 nouveaux médecins qui travailleront dans la région des Laurentides. Ce sont 41 médecins spécialistes de plus qui se rajouteront aux 36 nouveaux médecins omnipraticiens déjà annoncés en novembre qui pourront être recrutés dans la région des Laurentides.

Cette annonce découle du dévoilement, par le ministre de la Santé et des Services sociaux, le docteur Yves Bolduc, du nombre de postes de médecins spécialistes disponibles cette année dans les régions du Québec. L’ouverture de 237 postes a ainsi été annoncée dans les différentes spécialités pour l’année 2011, première année d’une planification quinquennale s’étendant jusqu’en 2015.

«Cette nouvelle approche de planification des effectifs permet de répondre de façon équitable aux besoins en matière de services médicaux pour les citoyens de la région de Laurentides ainsi que pour l’ensemble de la population du Québec», a conclu la ministre Courchesne.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top