- PUBLICITÉ -
L’ACJ affichera présent au festival Arts en fête

(Photo Michel Chartrand) - L’équipe de l’Action communautaire jeunesse, sous la direction de Marie-Claude Renaud, vendra des produits lumineux et des articles à l’effigie de la Fête nationale des Québécois.

L’ACJ affichera présent au festival Arts en fête

Activité de financement

Une fois de plus, l’Accueil communautaire jeunesse (ACJ) des Basses-Laurentides vendra des produits lumineux et des articles à l'effigie de la Fête nationale durant le festival Arts en fête, qui se déroulera du 23 au 27 juin, dans le Vieux-Saint-Eustache. Il s’agit de la principale activité de financement de l’organisme d’aide aux jeunes en difficultés.

L’équipe de l’ACJ tiendra un kiosque sur le site des festivités à proximité de la Maison de la culture et du patrimoine. On y offrira divers produits lumineux et des articles à l’effigie de la Fête nationale: «Les bénéfices récoltés au moyen de ces ventes représenteront une source de revenus complémentaires importante pour les ressources», explique-t-on à l’Accueil communautaire jeunesse.

Les fonds amassés

L’ACJ regroupe quatre maisons d’hébergement communautaire jeunesse: L’Accueil communautaire jeunesse, Le Préfixe, Les appartements supervisés Le Transit et Le Répit. Ce sont toutes des ressources qui s’adressent à différentes clientèles de jeunes et d’adultes selon leurs besoins, dans une optique d’accompagnement des personnes dans leurs démarches de vie. L’ACJ compte désormais un centre de jour, une ressource alternative de dépannage d’un jour qui tient ses activités depuis un peu plus d’une année. «Cette ressource a dû être implantée pour répondre aux besoins criants des individus âgés de 18 ans et plus, sans domicile fixe, itinérants ou à risque de le devenir. Le rôle de celle-ci est d’aider ces individus à effectuer des démarches de réinsertion sociale et d’emploi ainsi que divers services de dépannage requis quotidiennement: Hygiène, nourriture, démarches juridiques», explique la directrice de l’ACJ, Marie-Claude Renaud.

Les sommes amassées cette année seront justement affectées au fonctionnement de cette ressource unique, que l’ACJ considère désormais comme «essentielle dans la MRC de Deux-Montagnes», ainsi qu’à celui du Répit, dont la vocation concerne aussi les individus sans domicile, mais qui offre, en plus, un hébergement temporaire pour six personnes âgées de plus de 18 ans.

Mission et philosophie d’intervention

La population est donc invitée à se procurer des produits de la Saint-Jean au kiosque de l’ACJ pour ainsi soutenir l’aide aux personnes en difficulté et aux itinérants, tant chez les jeunes que chez les adultes. Au cours de l’année 2008-2009, 169 personnes ont été hébergées au Répit, et 111 ont été rejointes par le Centre de jour. De plus, les statistiques fournies par l’Accueil communautaire jeunesse des Basses-Laurentides révèlent que le Centre de jour a été visité 944 fois durant la même période.
«La présence de l’ACJ sur le site du festival représentera également une occasion de socialiser et de s’informer, afin de mieux comprendre la situation de vie des personnes en difficulté», explique-t-on. On peut également se renseigner en consultant le site Web de l’Accueil communautaire jeunesse. Pour y accéder, on inscrit simplement ACJBL dans le moteur de recherche Google. Les dons sont bienvenus tout au long de l’année et les modalités sont expliquées sur le site.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Porte ouverte

Section concours



- PUBLICITÉ -
Top