- PUBLICITÉ -
La ville la plus performante: Marc Lauzon propage la bonne nouvelle

(Photo Michel Chartrand) - Le candidat à la mairie, Marc Lauzon, présente ses réalisations et la distinction obtenue par la Municipalité grâce à une «saine gestion».

La ville la plus performante: Marc Lauzon propage la bonne nouvelle

Élections municipales à Deux-Montagnes

«Parmi l’ensemble des villes du Québec dont la population se situe entre 15 000 et 25 000, la Ville de Deux-Montagnes a le ratio de coût des services (dépenses nettes) per capita le moins élevé.» C’est ce qu’affirme le rapport des Analyses financières découlant du positionnement financier, présenté par le Groupe-conseil Raymond Chabot Grant Thornton, en juin dernier.

À quelques jours du déclenchement officiel des élections municipales, le maire sortant, Marc Lauzon, a rencontré la presse afin de présenter le bilan de son administration, ainsi que le résultat de ces analyses. «C’est flatteur pour notre administration et c’est un coup de chapeau pour les travailleurs de la ville. Ils ont réussi à faire plus avec moins en réalisant une gestion serrée», signale M. Lauzon.

Le dépliant de son équipe, un document distribué aux résidants, énumère les réalisations de son administration. Parmi celles-ci, rappelons la création d’un code d’éthique; l’élimination des sacs de plastique des commerces de la ville; l’augmentation de patrouilles policières la nuit et la fin de semaine; la divulgation des états financiers de la Ville sur le site Internet; et l’amélioration des terrains sportifs et de cinq parcs de quartier.

M. Lauzon estime que son équipe a prouvé aux citoyens qu’ils pouvaient recevoir des services de qualité au meilleur coût possible. Il a convenu que son engagement à geler le compte de taxes n’a pu être respecté que la moitié du mandat, mais c’est parce qu’il ne souhaitait pas diminuer les services offerts aux citoyens ni augmenter l’endettement de la Ville.

Des finances performantes

Ainsi, l’analyse comparative de la firme de comptables a été réalisée en tenant compte de la performance financière de la Ville en regard des services offerts. La Ville de Deux-Montagnes a été comparée à 14 autres municipalités semblables, comme Candiac, Beloeil, Joliette et Magog.

L’analyse révèle que «la richesse foncière de la Ville est la plus faible de l’échantillon». La richesse foncière par habitant de Deux-Montagnes s’élève à 61 695 $ tandis que la moyenne est de 84 595 $.

Elle établit que la charge fiscale par personne de Deux-Montagnes est «la plus basse des villes de l’échantillon», spécifiant que la Ville se distingue par «l’importance des revenus provenant de ses services rendus et par une diversification plus grande de ses revenus». Un écart de -26,65 % avec la moyenne. «Selon le balisage, à services comparables, la Ville de Deux-Montagnes est la ville la plus performante», affirme le rapport de la firme.

Les citoyens peuvent prendre connaissance de l’étude en consultant le [www.ville.deuxmontagnes.qc.ca].

Landry fait une fleur à Lauzon

Le candidat à la mairie, Marc Lauzon, souligne que la promesse de son adversaire, Robert Landry, de geler le compte de taxes pour l’année 2010 et de le maintenir pour les années subséquentes, est très flatteuse pour son administration. «Je trouve ça paradoxal. Il maintient que la Ville va excessivement mal, mais il va geler les taxes grâce à notre administration. C’est inconséquent comme discours», estime-t-il. Il rappelle que des augmentations de salaire ont été prévues, que des contrats ont été signés.
«Lorsqu’il sera élu le 1er novembre, il devra déposer le budget en décembre. Je ne veux pas le dénigrer, mais je ne comprends pas qu’il puisse promettre un gel de taxes sans avoir vu les chiffres», mentionne M. Lauzon.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top