- PUBLICITÉ -
La grand-messe de la solidarité

(Photo Pierre Latour) - Les employés de la Ville de Saint-Eustache ont uni leurs voix pour organiser un spectacle-bénéfice pour aider le peuple haïtien.

La grand-messe de la solidarité

Spectacle-bénéfice: De Saint-Eustache à Haïti

La salle du Centre d’art La petite église de Saint-Eustache était pleine à craquer le 4 février dernier. Pourquoi? Pour le spectacle-bénéfice intitulé De Saint-Eustache à Haïti, afin d’amasser des fonds pour aider les sinistrés du tremblement de terre du 12 janvier, lequel a frappé violemment la population haïtienne.

Sur scène, on retrouvait des musiciens expérimentés, dont du Service des arts et de la culture de la Ville de Saint-Eustache, Michel Warren et Jacques Langlois, le directeur général de la Ville de Saint-Eustache, Christian Bellemare, ainsi qu’Étienne Dumoulin, Luc Renaud et Sophye Boudreault.

C’est dans une ambiance énergique et électrisante que les musiciens ont interprété les plus grands succès de la chanson québécoise, rock, ainsi que des pièces musicales légendaires. Un choix de chansons qui permettait aux spectateurs de danser et de s’amuser tout en fredonnant les grands airs connus.

En ouverture, les spectateurs ont eu la chance d’écouter un peu de paroles en créole par l’entremise du témoignage d’Anne-Marie Goyette, une Eustachoise d’origine haïtienne, engagée dans le milieu communautaire. Ayant quitté Haïti depuis de nombreuses années pour un avenir meilleur, Mme Goyette a expliqué dans ses mots la douleur que le peuple haïtien pouvait ressentir.

Parmi les surprises du spectacle, notons la performance musicale du maire de Saint-Eustache, Pierre Charron. Accompagné de sa guitare, ce dernier a interprété deux chansons. Également sur scène, le directeur des relations publiques du Groupe JCL, André Roy, a interprété deux pièces musicales. Une performance remarquable de ces deux invités-surprises, considérant le peu de temps de répétition.

La totalité des sommes amassées a été versée au Fonds du tremblement de terre en Haïti, mis sur pied par la Croix-Rouge canadienne, division Québec, au lendemain de la catastrophe. Selon les informations, le spectacle-bénéfice ainsi que la collecte de fonds chez les employés de la Ville aurait permis d’amasser un peu plus de 5 000 $.

Pour lire le poème que l’Eustachois Alain Gravel a récité lors de cette soirée, consultez le http://www.leveil.com/article-429442-Humaniti-2010-dAnneMarie-Goyette.html

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top