- PUBLICITÉ -
La FTQ des Laurentides et l’intégration des personnes handicapées

(Photo Michel Chartrand) - La Fédération des travailleurs du Québec, section Laurentides, lance le projet Travaillons ensemble, une démarche pour aider les personnes handicapées à intégrer le marché de l’emploi.

La FTQ des Laurentides et l’intégration des personnes handicapées

Travaillons ensemble

Le marché du travail aura besoin de main-d’œuvre pour combler des milliers de postes au cours des prochaines années.Plusieurs avenues ont été étudiées: l’immigration et l’augmentation du taux de natalité par des mesures d’aide à la famille font partie des pistes de solution. Et si l’on aidait les personnes handicapées à intégrer le marché du travail?

C’est dans cette optique que la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ), section Laurentides, a décidé de lancer un nouveau programme appelé Travaillons ensemble. Le but: sensibiliser les acteurs syndicaux et informer les milieux de travail aux mesures à prendre pour aider l’intégration.

«Intégrer une personne handicapée en emploi représente un défi dans la réalité du marché du travail. Nous croyons que les syndicats locaux peuvent agir concrètement, en partenariat avec les entreprises syndiquées à la FTQ de la région, pour favoriser l’intégration et le maintien en emploi des personnes handicapées», de mentionner Réal Bélanger, coordonnateur régional pour la FTQ.

Même si les syndicats ne sont pas responsables de l’embauche dans les entreprises, leur ouverture à l’intégration des personnes handicapées peut souvent faire toute la différence au travail, selon la FTQ. Comment? En jouant un rôle d’accueil et d’intégration à l’intérieur de l’entreprise et du syndicat, en négociant des clauses d’accommodement dans les conventions collectives, en plus d’assurer les services liés à la vie syndicale au quotidien.

«Le Québec se dit une société inclusive, mais, dans les faits, trop souvent des personnes sont mises de côté à cause de leur handicap. C’est lors de l’entrevue que commence l’élimination de la personne. Non pas qu’elle soit incompétente, mais parce qu’on ne se rend pas plus loin pour aller voir ses compétences. On l’élimine parce qu’elle est handicapée. Les personnes handicapées doivent être mises sur le même pied que tout le monde», explique Marc Thomas, chargé de projet à la FTQ.

Le projet Travaillons ensemble est né en décembre 2010 des instances régionales affiliées à la FTQ. Cette initiative a été rendue possible grâce à l’implication de Réal Richard et de Carole-Agnès Desabrais, tous deux membres du Syndicat québécois des employés de services et du conseil régional Laurentides-Lanaudière.

La résolution a été adoptée à l’unanimité par les congressistes, lors du 29e Congrès de la FTQ. Notons que cette résolution confirme la détermination des syndicats affiliés de la FTQ à favoriser le dialogue avec les employeurs afin de faire une place aux personnes handicapées dans leur milieu.

Le projet Travaillons ensemble est soutenu financièrement par Emploi-Québec, la Commission des partenaires du marché du travail. De plus, le projet s’inscrit dans le cadre de la Stratégie nationale pour l’intégration et le maintien des personnes handicapées du ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top