- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

La fonte de la neige peut révéler des surprises désagréables

Avec les beaux jours de printemps qui arrivent enfin, la neige se met à fondre, mais certains marcheurs et amants de la nature découvrent quelques surprises plutôt désagréables dans les différents parcs de la région.

Un citoyen deux-montagnais, Jacques Fortin, a décidé, en fin de semaine dernière, de prendre sa marche aux alentours de la polyvalente Deux-Montagnes. Étant consterné devant ce qu’il a pu découvrir sur ses pas, il a fait parvenir une quinzaine de photos au journal L’ÉVEIL.

Elles étaient tellement merdiques, et on ne parle pas de la qualité des photos de M. Fortin, que le bureau de la rédaction a jugé bon de ne point publier l’une d’entre elles pour ne pas importuner ses lecteurs. Les photos étalent la preuve que certains propriétaires de chiens prennent la cour de l’institution scolaire de Deux-Montagnes pour une litière.
«La neige n’est pas un sac qui ramasse la merde. Quand la neige fond, la merde refait surface. J’aimerais attirer l’attention au fait qu’il est désagréable pour les enfants de tomber dans la merde lorsqu’ils jouent dans les parcs ou les cours d’école», fait remarquer M. Fortin.
«De plus, ajoute-t-il, il y a les dangers d’infection pour les enfants avec les vers et tout qui se trouve dans l’intestin de l’animal qui n’est pas toujours vacciné.»

En fait, M. Fortin souhaite avec justesse d’ailleurs que les propriétaires de chiens aient un peu plus de respect pour les enfants et pour les autres. Pour ce faire, les bonnes manières indiquent que les maîtres doivent amener un sac pour ramasser, vous savez quoi!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top