- PUBLICITÉ -
La course de dérapage vient en aide à la sclérose en plaques

Photo Michel Chartrand - Yves Porato et Johanne Marecki, respectivement administrateur et présidente de la section Thérèse-De Blainville/Basses-Laurentides de la Société canadienne de sclérose en plaques, en compagnie du président et du directeur général de DMCC, soit Éric Bélec et Alexandre Boutin.

La course de dérapage vient en aide à la sclérose en plaques

La Drift Mania à Mirabel et Saint-Eustache

La Société canadienne de la sclérose en plaques, section Thérèse-De Blainville/Basses-Laurentides, a accepté l’offre d’un nouveau partenariat avec les organisateurs des courses de dérapage contrôlé Drift Mania Canadian Championship (DMCC). Pendant trois fins de semaine à Mirabel et à Saint-Eustache, les courses rapporteront des profits pour la recherche sur la maladie.

Les courses du DMCC seront disputées les 25, 26 juin, 25 et 26 septembre au Circuit ICAR situé sur la piste de l’aéroport de Mirabel, ainsi que les 4 et 5 septembre à l’Autodrome Saint-Eustache.

En plus de remettre un montant de base de 1 000 $ chaque fin de semaine, DMCC permettra à l’organisme de se promouvoir sur le site de l’événement. Les spectateurs pourront en apprendre plus sur la maladie et pourront se procurer divers articles promotionnels.

«Nous avons une clientèle âgée entre 18 et 35 ans et la majorité ne connaît pas cette maladie. Nous sommes très fiers de devenir un partenaire afin de soutenir cette cause», de dire Alexandre Boutin, directeur général de DMCC, dont le père est affecté par la sclérose en plaques.

À titre d’exemple, DMCC a récemment passé une fin de semaine de course à l’Autodrome de Montmagny et a offert le même partenariat à la section locale de la sclérose en plaques. Ainsi, l’organisme a récolté 2 500 $.

Afin de découvrir la sensation des courses de dérapage, des tours de voitures de course seront offerts au public avec les pilotes professionnels pour un coût de 50 $. La moitié de l’argent amassé sera remise en don pour la sclérose en plaques.

Yves Porato, qui doit se déplacer en fauteuil roulant parce qu’il est atteint de la maladie, est prêt à effectuer son tour de piste. «J’ai toujours aimé les sports de sensation, mais je n’ai jamais essayé une course de dérapage. J’ai déjà hâte», a mentionné M. Porato, qui est également administrateur à la section Thérèse-De Blainville/Basses-Laurentides de la Société canadienne de la sclérose en plaques.

Le dérapage contrôlé est un sport automobile original où un panel de trois membres évalue le pilote sur quatre critères principaux: la vitesse, la ligne, l’angle et le style. Les points sont attribués lors des courses de qualification. Les 16 premiers pilotes sont sélectionnés pour les courses en tandem de l’événement principal.

«C’est un sport très spectaculaire, car c’est une course de deux voitures sur circuit fermé. Les deux véhicules doivent valser ensemble. C’est le patinage artistique de la haute vitesse», explique Éric Bélec, président de DMCC.

DMCC entreprend sa septième saison en tant que circuit professionnel et regroupe plus de 600 pilotes en provenance des États-Unis et du Canada. Les dix compétitions annuelles, allant de Vancouver jusqu’au Québec, attirent plus de 80 000 fans par an.

Les billets pour les deux jours de chaque fin de semaine sont disponibles en prévente au coût de 25 $ sur le site [www.dmccdrift.com]. Un rabais est offert aux membres de la section Thérèse-De Blainville/Basses-Laurentides ayant la sclérose en plaques. À noter que des installations pour les personnes en fauteuil roulant seront aménagées.

Des bénévoles sont également recherchés pour l’occasion. Le temps de bénévolat donnera accès gratuitement aux courses. Pour devenir bénévole, contactez le numéro 450-434-9704.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top