- PUBLICITÉ -
La Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes renouvelle son entente de partenariat

(Photo Michel Chartrand) - Le premier chèque a été remis par Guillaume Philibert, de la Caisse Desjardins. Avec lui, les membres du conseil d’administration de la Fondation: Martin Gagnon, Pierre Legault, Simon Trottier, Nathalie Bigras, Normand Lemay et Nicole Massicotte.

La Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes renouvelle son entente de partenariat

Fondation CLSC Jean-Olivier-Chénier

La Caisse Desjardins Saint-Eustache–Deux-Montagnes vient de renouveler son entente de partenariat avec la Fondation CLSC Jean-Olivier-Chénier. Une entente qu’elle a choisi de bonifier et qui s’échelonnera, comme la précédente, sur une période de cinq ans.

 

«Nous recevons de plus en plus de demandes en dons et commandites, alors on se dit que forcément, les organismes et fondations en reçoivent tout autant», a constaté Guillaume Philibert, représentant de la Caisse. D’où leur volonté d’accroître le montant de leur implication au niveau de la santé, qui passe ainsi de 750 $ à 2 000 $ par année, et ce, pendant cinq ans.

Source de financement

Expressément mise sur pied afin de contribuer au maintien et à l’amélioration de la santé des personnes à faible revenu et dans le besoin, la Fondation CLSC Jean-Olivier-Chénier intervient de différentes façons, comme l’explique sa présidente, Nathalie Bigras.

«Au début, on achetait surtout des prothèses dentaires et des lunettes. Aujourd’hui, les demandes sont de plus en plus nombreuses et vont d’une simple orthèse à l’achat d’un lit en passant par l’environnement à revoir d’une personne âgée afin de favoriser son maintien à domicile», énumère-t-elle.

En partant de la prémisse que sa seule source de financement est le souper annuel tenu en novembre, une entente telle que celle conclue avec la Caisse Desjardins représente, pour les administrateurs de la Fondation, une augmentation de 25 % de son budget. «Cette année, grâce à cette nouvelle entente, nous serons en mesure de répondre à une dizaine de demandes supplémentaires», se réjouit Mme Bigras.

Rappelons que la Fondation contribue au financement de soutien complémentaire aux programmes du CLSC, aux programmes des organismes gouvernementaux et des organismes du milieu. Les services courants du CLSC sont exclus et seules les aides spéciales ne pouvant être réalisées directement par le CLSC sont admissibles.

Depuis 2006, la Fondation a remis quelque 25 000 $ à la population, en réponse aux diverses demandes qui lui ont été adressées. Au cours de la présente année financière, laquelle se termine au 31 mars 2011, 38 demandes ont été répondues.

Pour information ou pour faire un don, contactez Laurianne O’Brien au 450-491-1233, poste 208 ou tapez le [www.moncsss.com], puis sur l’onglet <Fondations>.

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top