- PUBLICITÉ -
Julie Desmarais dit préconiser une approche différente

La chef du Renouveau Saint-Eustache et candidate à la mairie, Julie Desmarais, en compagnie des candidats et candidates de son équipe.

Saint-Eustache: Julie Desmarais dit préconiser une approche différente

Dynamisme, intégrité, transparence et dévouement, voilà les valeurs qui animeront les onze candidats et candidates du Renouveau Saint-Eustache – Équipe Desmarais s’ils sont élus lors des élections du 5 novembre prochain et ainsi offrir à la population de Saint-Eustache une meilleure gestion.

C’est l’engagement que ceux-ci ont pris, avec en tête la candidate à la mairie Julie Desmarais et actuelle conseillère municipale indépendante du district de la Seigneurie, sans oublier les Anne Marie Cudney (Vieux-Saint-Eustache), Marie-Andrée Hinse (du Carrefour), Dominique Groleau (Rivière-Nord), François Lavallée (des Érables), Hugo Bergeron (Clair Matin), Mario Mainville (de la Seigneurie), Jean-Pierre Morelli (des Moissons), Daniel Bélanger (des Îles), Nicolas Toupin (Plateau des Chênes) et Nathalie Pelletier (des Jardins).

Réplique à des critiques

Mais aussi, Mme Desmarais et son équipe disent privilégier une approche très différente de celle de leurs adversaires d’Option Saint-Eustache depuis le début de la campagne.

«Nous préférons parler pour nous que contre eux. De notre côté, nous n’attaquons jamais les adversaires, ni au conseil, ni dans les journaux, ni sur les pages Facebook. Personnellement, je ne demande pas à mes citoyens de venir me remercier aux séances du conseil pour mes réalisations. Le 11 septembre dernier, cinq citoyens se sont déplacés, exactement le même soir pour venir remercier le conseil de ses grands exploits. Mais bon, c’est sûrement du hasard», a tenu à préciser, dans un communiqué de presse, la candidate à la mairie en réplique aux nombreuses critiques d’Option Saint-Eustache à l’égard de son équipe.

Parmi ces critiques, il y a celle concernant le lieu de résidence des candidats du Renouveau Saint-Eustache, et du sien en 2000 lorsqu’elle a été élue sous la bannière d’Option Saint-Eustache. «J’ai même passé un coup de fil à mon notaire afin de reconfirmer que j’avais bel et bien acheté ma maison lorsqu’ils m’ont recrutée pour mon premier mandat. Je répète pour la cinquième fois que personne, ni parmi les candidats, ni parmi les organisateurs, n’y voyait d’inconvénient en 2000, mais en 2017, pour cette même équipe, cela semble représenter un crime impardonnable», a-t-elle à préciser.

Et de rajouter celle-ci concernant le lieu de résidence des candidats de son équipe, Mme Desmarais avait ceci à dire une dernière fois: «Le seul critère obligatoire aux élections municipales est d’habiter la ville; nous avons tous un véhicule et nous allons tous rencontrer les citoyens à chaque demande, M. Charron.»

Cette précision faite, la candidate à la mairie a dit souhaiter que les vrais enjeux soient maintenant mis de l’avant. Elle espère que le maire et son équipe lui laisseront mener une campagne axée sur de nouvelles idées, plutôt qu’une campagne «basée sur le salissage personnel».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top