- PUBLICITÉ -
Johanne Lapierre et Patrick Dupuis, deux vedettes montantes de la région

Photo Michel Chartrand - La Mirabelloise Johanne Lapierre et le Deux-Montagnais Patrick Dupuis, deux vedettes montantes de la LNI.

Johanne Lapierre et Patrick Dupuis, deux vedettes montantes de la région

Au sein de la Ligue nationale d’improvisation

Depuis quelques années, la Ligue nationale d’improvisation (LNI) peut compter sur la participation active de deux figures régionales, en l’occurrence Johanne Lapierre, de Mirabel, et Patrick Dupuis, de Deux-Montagnes.

 

Native du secteur de Saint-Augustin, à Mirabel, Johanne Lapierre évolue depuis maintenant huit ans dans la LNI. Elle s’aligne avec l’équipe des Verts. Ce groupe demeure très compétitif année après année et a même remporté la Coupe Charade pour la sixième fois en 2009, un record de tous les temps. Les Verts occupent actuellement la troisième place au classement, dernier rang garantissant un laissez-passer pour les séries éliminatoires.

Quant à Patrick Dupuis, il en est à sa deuxième campagne dans la LNI au sein de la formation des Blancs, qui malheureusement, sans doute en raison d’une certaine inexpérience de ses membres, ne réussit pas à quitter les bas-fonds du classement. Les Blancs sont bons derniers et espèrent toujours une première victoire en 2011.

Mais qu’importe, car bien au-delà des statistiques, Johanne et Patrick trouvent pleinement leur compte dans l’expérience de la LNI, car ils y développent un savoir-faire qui peut s’avérer grandement utile dans la très polyvalente carrière professionnelle qu’ils poursuivent.

Après avoir obtenu des diplômes en lettres et art dramatique au collège Lionel-Groulx et en communications-journalisme à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Johanne Lapierre a été embauchée à Radio-Canada en 2004. Elle y a depuis occupé des postes de journaliste web, de chroniqueuse et de webmestre. Toujours affairée au Centre de l’information de RDI à Montréal, elle est par ailleurs nouvellement devenue maman il y a quelques mois.

Issu de la cuvée 2009 des finissants du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Patrick Dupuis a aussi en poche un baccalauréat en études littéraires de l’UQAM et un diplôme d’études collégiales en lettres (profil art dramatique) du collège Lionel-Groulx. Déterminé à faire sa place dans le monde du théâtre, il fait aussi actuellement office de comédien maison dans le cadre de l’émission tournée devant public MDR (acronyme pour Mort de rire) diffusée au canal jeunesse VRAK.TV.

«L’improvisation théâtrale nous permet d’exploiter notre créativité de la manière la plus spontanée, et dans mon métier, surtout comme chroniqueuse à la télé, ça m’a permis de mieux gérer des situations inattendues, comme des problèmes techniques sur le plateau. À la longue, ça nous stresse moins», a raconté Johanne Lapierre en entrevue à nos bureaux.

«Je me consacre à l’improvisation théâtrale depuis mon secondaire. Comme Obélix, je suis tombé dans la marmite. Et je peux dire que c’est une activité très formatrice, si ce n’est que pour favoriser l’échange et mettre en valeur des aptitudes sociales avec les autres. C’est un jeu qui pousse très loin la complicité», a indiqué Patrick Dupuis qui, tout comme sa rivale, recommande fortement aux jeunes d’adopter l’improvisation dès qu’ils en ont la chance à l’école.

À noter que l’équipe de Patrick Dupuis disputera son dernier match de la saison le lundi 16 mai, à 19 h. Les Verts, avec Johanne Lapierre, tenteront de confirmer leur participation aux séries d’après-saison le lundi 23 mai, à la même heure. Les rencontres ont lieu au Club Soda à Montréal.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top