- PUBLICITÉ -
-Jean-François Lachance, directeur général

Jean François Lachance, Directeur Général

Jean François Lachance, Directeur Général

Rentrée à la CSSMI: «Le cœur de notre business, c’est la réussite des élèves»

Rentrée à la CSSMI

Dotée d’un budget de 450 M$ pour soutenir ses quelque 59 écoles primaires, ses 13 écoles secondaires et ses 7 centres de formation, la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI) dessert 16 municipalités et 4 MRC. Au total, ce sont plus de 42 000 élèves qui fréquentent ses installations. L’objectif pour tous les membres de la direction générale et du personnel est le même, soit de s’assurer de leur réussite.

«Il ne faut pas perdre de vue que le cœur de notre business, c’est la réussite des élèves, insiste Jean-François Lachance, directeur général de la CSSMI. Les dossiers satellites en tant que gestionnaire, oui, il faut les traiter, poursuit-il, mais la priorité demeure ce qui se passe en classe, le suivi des actions et la qualité de la formation qui est transmise aux élèves. Nous sommes choyés de pouvoir compter sur de très très bons enseignants.»

Fière de son taux de décrochage de 8,5 %, alors qu’il surpasse les 15 %, en moyenne, au Québec, la CSSMI emploie quelque 7 500 employés, dont 4 300 enseignants, ce qui en fait l’une des plus importantes commissions scolaires de la province. Pour arriver à maintenir un taux aussi bas – il était supérieur à 30 % il y a de cela une vingtaine d’années –, tous doivent mettre l’épaule à la roue.

«Cet excellent taux vient démontrer que ce sur quoi nous avons travaillé au cours des dernières années a porté fruit. Nous avons travaillé beaucoup dans une gestion axée sur les résultats. Maintenant, il ne s’agit pas de s’asseoir sur nos lauriers, au contraire, nous devons bonifier nos actions, en inculquant, entre autres, notre culture, notre rigueur, aux nouveaux membres du personnel» , a mentionné M. Lachance.

Une façon de «bonifier ces actions» est la mise en place du Plan d’engagement vers la réussite, adopté par le Conseil des commissaires, le 25 septembre.

Vers la réussite

Le Conseil des commissaires de la CSSMI a en effet adopté son tout premier Plan d’engagement vers la réussite (PEVR), cette semaine, un dossier qui a fait l’objet d’une vaste consultation et, de dire Jean-François Lachance, qui vient définir les actions à poser au cours des prochaines années. Rigueur, bienveillance et collaboration sont les valeurs qui dicteront la marche à suivre.

«Ce plan d’engagement, de dire M. Lachance, vient encadrer les efforts que nous devrons mettre en tant qu’organisation afin d’assurer la réussite des élèves. Ça prend de la cohérence dans une organisation comme la nôtre. Il faut que tous tirent dans le même sens.»

Ce PEVR vient entre autres définir les aspects à améliorer pour obtenir encore de meilleurs résultats organisationnels, au niveau de la diplomation des élèves, notamment.

«Tant que nous avons un seul élève en situation d’échec, d’indiquer le DG de la CSSMI, c’est un élève de trop. Comme dans le milieu hospitalier, perdre un patient, c’est un patient de trop. La vision de l’organisation est d’amener tous les élèves vers la réussite. Nous avons encore beaucoup de travail à faire! Nous sommes à 8,5, mais pourquoi pas tendre vers le zéro? »

Déjà 20 ans

Née le 1er juillet 1998, la CSSMI célèbre cette année son 20e anniversaire. Paule Fortier en est la présidente depuis 15 ans. Elle a donc été un témoin privilégié de son évolution. Impliquée d’abord à titre de parent bénévole, elle a été élue présidente en 2003.

«J’avais alors pris connaissance du taux de décrochage et celui-ci (30,1 %) m’avait interpelée, surtout pour une région privilégiée comme la nôtre. C’est ce qui avait motivé mon engagement et je suis très fière de ce que nous sommes arrivés à accomplir en équipe» .

 

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top