- PUBLICITÉ -
Guy Rainville invite les électeurs à écrire une page d’histoire

M. Guy Rainville, candidat du Parti vert dans Deux-Montagnes.

Guy Rainville invite les électeurs à écrire une page d’histoire

Chef du Parti vert et candidat dans Deux-Montagnes

Candidat du Parti vert dans Deux-Montagnes et aussi chef du Parti vert du Québec, M. Guy Rainville souhaite ramener la démocratie entre les mains des citoyens et que ceux-ci écrivent une page d’histoire.

Dans un dernier communiqué à notre journal, le candidat du Parti vert a rappelé qu’il avait décidé de s’engager en politique parce qu’il était déçu de la politique québécoise, convaincu que les élus n’écoutaient plus la population. De plus, M. Rainville a constaté que les choses n’ont pas vraiment changé au Québec et que les changements ne viendront pas avec les trois partis actuellement à l’Assemblée nationale.
«En tant que chef du Parti vert du Québec et candidat dans Deux-Montagnes, je souhaite ramener la démocratie entre les mains des citoyens afin que les gens retrouvent la capacité de changer les choses. Je vais faire en sorte de placer la personne au centre de toutes les décisions gouvernementales. Autrefois, nous étions vus comme un parti strictement environnemental. Dans la présente campagne, nous démontrons qu’on a un programme complet, tourné vers la population. Nos positions en économie, en santé, en éducation, en culture et en démocratie sont crédibles et inspirantes. Un de nos points forts, c’est de redonner le pouvoir aux citoyens, avec, par exemple, des élections à dates fixes, un mode de scrutin proportionnel représentant la volonté des électeurs où chaque vote compte et l’élection du premier ministre selon le choix de la population comme en France et aux États-Unis», a soutenu M. Rainville.

Ensuite, le candidat du Parti vert dans Deux-Montagnes a admis que son parti ne formera pas le prochain gouvernement, mais il souhaite faire de la politique autrement, une politique près des gens et une politique qui sert la population. «Le dernier chef de parti qui a habité Saint-Eustache était Paul Sauvé, qui a été premier ministre. J’invite la population de Saint-Eustache et de Deux-Montagnes à écrire une page d’histoire en m’élisant comme premier député vert du Québec. Je vais honorer la confiance que les citoyens mettront en moi. Non seulement en tant que député de Deux-Montagnes, mais aussi comme chef de parti, je vais travailler à faire avancer plusieurs dossiers qui vous préoccupent, tel qu’un meilleur financement des organismes sociaux, sur cinq ans, une plus grande fréquence du train de banlieue, tel que mentionné dans notre plan de transport, augmenter les abris et le nombre de stationnements. Pour les familles, accorder des montants substantiels pour les parents souhaitant garder leurs enfants à la maison. Pour le décrochage scolaire, diminuer le nombre d’élèves par classe et augmenter les ressources spécialisées au premier cycle du primaire, là où ça compte le plus. Je défendrai aussi les citoyens contre les projets nuisibles pour notre région comme je l’ai fait pour le projet d’hippodrome à 1 300 machines à sous. Je serai un député au service des citoyens», a conclu M. Guy Rainville.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top