- PUBLICITÉ -
Georgette Lemyre reçoit la Médaille de l’Assemblée nationale du Québec

(Photo Yves Déry) - Georgette Lemyre a reçu la Médaille de l’Assemblée nationale de Benoit Charette, député de Deux-Montagnes, en compagnie des bénévoles qui travaillent avec elles et de ses proches.

Georgette Lemyre reçoit la Médaille de l’Assemblée nationale du Québec

Pour son engagement bénévole

Le député de Deux-Montagnes à l’Assemblée nationale, Benoit Charette, a remis la Médaille de l’Assemblée nationale à Georgette Lemyre, une figure bien connue du milieu communautaire eustachois et régional.

C’est au milieu d’une centaine de proches et d’amis que la bénévole s’est vu remettre cette distinction, le mercredi 3 février dernier, au centre communautaire Jean-Labelle, à Saint-Eustache. M. Charette a souligné le dévouement et le dynamisme dont fait preuve Mme Lemyre dans son action bénévole. «Il faut souligner la volonté même de son engagement, peu commun, longuement mérité», a-t-il dit, soulignant qu’il n’a pas été difficile de justifier le choix de Mme Lemyre auprès des autres parlementaires.

La reconnaissance

En acceptant la médaille, Georgette Lemyre a fait valoir l’importance de la reconnaissance pour un bénévole. «La reconnaissance sociale, c’est notre paie», explique-t-elle, soulignant que les gens qui l’entouraient étaient aussi contents qu’elle du prix qu’elle venait de recevoir.

Elle a rappelé que les dîners de l’amitié, comme celui qui se tenait au cours de la remise de sa médaille et qui a réuni une centaine de personnes, ont commencé par rassembler très peu de gens au départ, pour ensuite en réunir de plus en plus. «Toutes les semaines, je dis aux gens la même chose: je souhaite que vous vous fassiez des amis.» Les dîners communautaires ont d’ailleurs permis de créer ce qui cimente les liens du milieu: la solidarité.
«Ça nous a permis de briser l’isolement grâce à un partenariat entre la Ville, qui prête les locaux, et la paroisse», souligne-t-elle. Mme Lemyre a accepté, il y a 20 ans, de faire sienne la lutte à l’isolement et à la pauvreté parce qu’il s’agit d’un problème de société. Elle s’est impliquée dans son milieu, c’en est devenu une façon de vivre.

Remise dans son milieu

Ce n’est pas pour rien que l’activité de remise de cette médaille s’est tenue au centre communautaire Jean-Labelle, durant l’activité du dîner de l’amitié organisé par la paroisse Saint-Eustache. «Nous tenions à ce que la médaille soit remise aux récipiendaires au sein du milieu dans lequel ils évoluent», explique le député Benoit Charette.

La Médaille de l’Assemblée nationale est remise à des personnes qui méritent une reconnaissance particulière. Il s’agit d’une reproduction de la médaille gravée par l’artiste Serge Santucci. L’un des côtés représente une vue stylisée de l’hôtel du Parlement. L’autre illustre une effigie du premier orateur de la Chambre d’assemblée du Bas-Canada, Jean-Antoine Panet. Il s’agit d’une partie de la toile de Charles Huot, Le Débat sur les langues, qui orne la salle de l’Assemblée nationale. L’année 1792 y est inscrite, rappelant les débuts du parlementarisme québécois.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top