- PUBLICITÉ -
Embarquez avec nous sur la route de la récupération

LA CONCORDE 40e année, no 52 MERCREDI 30 septembre 2009, 36 pages.

Embarquez avec nous sur la route de la récupération

Sur le territoire de la MRC de Deux-Montagnes

Le préfet de la MRC de Deux-Montagnes, Marc Lauzon, a lancé officiellement la campagne régionale de sensibilisation auprès de la population concernant la récupération des contenants de peinture sous le thème Embarquez avec nous sur la route de la récupération.

C’est à l’Éco-centre d’Oka et en présence d’autres maires de la région, soit Yvan Patry, d’Oka, Sonia Paulus, de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, et Alain Guindon, de Saint-Joseph-du-Lac, que Marc Lauzon, également maire de la Ville de Deux-Montagnes, a procédé à ce lancement.

L’objectif de la campagne vise à informer les citoyens sur les meilleures pratiques à adopter en matière de récupération des contenants de peinture et de leurs résidus. Selon le préfet Marc Lauzon, «c’est faire un petit geste supplémentaire pour l’environnement, la santé de la planète et finalement, notre santé à tous».

M. Lauzon a invité la population à ne plus permettre que les contenants de peinture encombrent garage et sous-sol et à s’assurer que ces derniers soient valorisés et réintroduits sur le marché.
«Trop de contenants, a-t-il mentionné, sont mal entreposés, mal gérés et se perdent dans l’environnement, dans l’eau ou encore dans nos sites d’élimination des déchets. Les municipalités et les centres de matériaux de construction participants sont bien équipés pour gérer adéquatement et de façon sécuritaire les contenants de peinture et leurs résidus.»

Sur le territoire de la MRC de Deux-Montagnes, ce sont plus de 188 000 contenants de peinture qui sont en circulation annuellement. On estime qu’une partie seulement de cette peinture, soit entre 90 et 95 %, est utilisée pour la protection et l’embellissement de notre quotidien. Les restes de peinture, soit plus de 75 000 litres, constituent près de la moitié de nos résidus domestiques dangereux.

Au Québec, plus de 60 millions de litres de peinture sont utilisés. À titre indicatif, les produits et sous-produits obtenus à partir des quantités nettes récupérées se répartissent comme suit: peinture recyclée (63 %), métal (19 %), plastique (moins de 1 %) et résidu (18 %).

Une partie de ces restants récupérés est acheminée à Peintures recyclées du Québec qui valorise les résidus et commercialise la peinture recyclée Boomerang. Par contre, la peinture qui ne prend pas, de façon sécuritaire et responsable, le chemin de la filière de la valorisation, occasionne des coûts importants.

Dans le cadre de la mise en œuvre de leur plan de gestion de matières résiduelles, plusieurs municipalités ont mis sur pied, sur une base permanente ou occasionnelle, des points de collecte de résidus domestiques dangereux (RDD) qui permettent aux citoyens de disposer de leurs résidus de peinture.

Ainsi, dans notre région, les points de collecte ou Éco-centres sont situés au 2017, chemin d’Oka, à Oka, dans la 38e Rue, à Saint-Joseph-du-Lac, au 2960, boulevard des Promenades, à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, au 625, 20e Avenue, à Deux-Montagnes, ainsi que dans les centres RONA, au 2801, boulevard des Promenades, à Deux-Montagnes, et au 440, rue Dubois, à Saint-Eustache, et finalement, au centre BMR, au 226, 25e Avenue, à Saint-Eustache.

Il faut noter que les restants de peinture doivent être dans leurs contenants d’origine, bien fermés et identifiés, et que les contenants vides doivent être bien léchés, secs et sans couvercles.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top