- PUBLICITÉ -
Equipe Paulus

Réélue pour un quatrième mandat, la mairesse Sonia Paulus a aussi vu cinq des six membres de son équipe être élus. Seul le district no 5 lui a échappé, mais pourrait faire l’objet d’un recomptage judiciaire.

Élections à Sainte-Marthe-sur-le-Lac: Sonia Paulus réélue pour un quatrième mandat

En poste depuis 2005, la mairesse sortante Sonia Paulus a été réélue pour un quatrième mandat à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, et pourra compter sur l’appui de cinq des six candidats de son équipe qui ont aussi été élus au terme des élections municipales du 5 novembre dernier.

Alors que le poste à la mairie et deux de conseillers municipaux restaient toujours à pourvoir à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Mme Paulus a, dans un premier temps, recueilli 3 545 (72,49 %) voix, contre 1 345 (27,51 %) pour son seul adversaire, Louis Nadeau, candidat indépendant. Il s’agit d’une majorité de 2 200 voix.

Dans le district no 2, Jean-Guy Lajeunesse, de Nouvelle Option – Équipe Paulus, a aussi été réélu avec 528 (64,47 %) voix; alors que dans le district no 5, François Robillard, candidat indépendant, l’a emporté à l’arraché avec 588 (50,30 %) voix, sept de plus que son adversaire Annie-Claude Lacombe, de Nouvelle Option – Équipe Paulus, qui a obtenu 581 (49,70 %) voix.

Déjà, François Racine (district no 1), Yves Legault (district no 3), Jean-Guy Bleau (district no 4) et Frédérique Lanthier (district no 6), tous candidats de Nouvelle Option – Équipe Paulus, avaient été élus sans opposition.

Les commentaires de Sonia Paulus et Louis Nadeau

Invitée par votre hebdo LA CONCORDE à commenter ces résultats, Mme Paulus a d’abord tenu à remercier la population pour sa «confiance inébranlable» à l’égard de son équipe. «Obtenir plus de 72 % des votes, c’est impressionnant. Et ajoutons à cela que quatre candidats de mon équipe avaient déjà été élus sans opposition», a déclaré, en entrevue téléphonique, la cheffe de Nouvelle Option – Équipe Paulus.

Celle-ci a aussi tenu à remercier sa candidate défaite Annie-Claude Lacombe pour avoir contribué, depuis 2009, à l’essor de sa ville. «Elle a travaillé sans relâche, avec cœur, pour les citoyens», a mentionné Mme Paulus, qui n’avait toujours pas décidé, au moment d’écrire ces lignes, si un recomptage judiciaire allait être demandé dans ce district.

Elle a indiqué que ses priorités seront la préparation du budget 2018, qui sera assorti d’un gel du compte de taxes, comme promis, et de donner suite aux projets de construction d’un complexe aquatique et d’une nouvelle école primaire.

À ce sujet, la mairesse Paulus dit n’avoir pas apprécié «l’ingérence» de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI) dans cette campagne électorale. «C’est un coup bas», a-t-elle lâché, ajoutant que cela ne l’empêchera pas de s’asseoir avec les dirigeants de la CSSMI, et cela, pour le «bien-être» de ses citoyens.

Pour sa part, le candidat défait à la mairie, Louis Nadeau, s’est dit déçu de ce résultat, constatant, malgré tout, que «le tiers des électeurs» avait voté contre Mme Paulus. «Les gens ont majoritairement choisi la continuité. C’est maintenant à Mme Paulus de faire le travail», a-t-il commenté, lui aussi lors d’une entrevue téléphonique.

À son avis, la mairesse réélue devrait voir dans son prochain mandat à la réfection du chemin d’Oka et à l’aménagement d’un nouvel accès à l’autoroute 640, avec entrée et sortie, du côté ouest de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, afin de désengorger le boulevard des Promenades.

Pour voir les résultats détaillés: [https://donnees.electionsmunicipales.quebec/resultats/resultats.html?v=72015]

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top