- PUBLICITÉ -
Cal

La députée provinciale de Mirabel, Sylvie D’Amours, sollicitera un second mandat à l’élection générale du 1er octobre.

Élections 2018: Sylvie D’Amours sera à nouveau candidate dans Mirabel

Femme de coeur, passionnée par l’agriculture et plus largement par sa communauté, la députée provinciale de Mirabel, Sylvie D’Amours, sollicitera un second mandat à l’élection générale du 1er octobre prochain sous les couleurs de la Coalition Avenir Québec. Reconnue pour sa présence accrue sur le terrain, Mme D’Amours souhaite poursuivre son engagement envers les citoyens de sa circonscription.

«Je cherche constamment à améliorer la qualité de vie de ma collectivité. Depuis 2014, mon équipe et moi avons participé à plus de 2 000 évènements et rencontres, car c’est au contact des gens sur le terrain que l’on peut bien représenter leurs préoccupations. Jusqu’à maintenant, mon action politique s’est démarquée par ma transparence, mon authenticité et l’importance que j’accorde sur la proximité avec les citoyens de notre circonscription. Je suis fière du travail que mon équipe et moi avons réalisé et je propose aux citoyens de Mirabel de continuer ensemble pour les quatre prochaines années.

Nous avons su collaborer étroitement avec les nombreux organismes impliqués dans la région. Que ce soit avec nos Clubs de l’âge d’or, nos Cercles de fermières, avec les Chevaliers de Colomb, les diverses maisons des jeunes, les organismes communautaires et de partage, les Sociétés d’arts et culture, les différents conseils de ville, c’est avec eux que nous pouvons travailler les enjeux citoyens qui les affectent au quotidien.

Je ne peux d’ailleurs passer sous silence ma volonté de continuer à représenter les agriculteurs de la circonscription. Bien que le monde agricole et plus largement l’univers agroalimentaire contribuent significativement à l’économie du Québec, je suis persuadée que nous pouvons faire mieux. Il suffit de faire confiance aux agriculteurs et de leur donner les leviers nécessaires à leur développement. C’est un message qui me paraît essentiel et je me fais un devoir de le porter dans toutes mes représentations.

Je souhaite également poursuivre mon combat pour améliorer la qualité de vie des familles, notamment par l’atténuation de la congestion routière, la diminution de leur fardeau fiscal, ou encore, la reconnaissance des petits et grands exploits dans notre collectivité.

Je pense aussi aux batailles qui ont été menées lors du projet de mine de niobium, à celles récentes des inondations qui font encore des ravages dans certaines de nos familles, aux allégations d’enfouissement illégal en milieu agricole, à l’absence d’Internet haute vitesse à plusieurs endroits du territoire, au sous-financement chronique de notre région en matière de services de santé, d’accompagnement éducatif, de transport, etc. Ce sont tous des dossiers auxquels nous avons travaillé fort et que nous continuerons de porter dans les prochaines années.

C’est d’ailleurs cette charge, celle de défendre vos intérêts, que je porte avec moi à tout moment et votre confiance est un honneur chaque jour. Je mentionne souvent que « la politique ne fait que passer dans nos vies » et j’y crois profondément. C’est pourquoi depuis quatre ans, je m’efforce de tout donner pour bien représenter notre belle circonscription. J’ai encore de l’énergie, j’ai encore du temps à donner et j’ai toujours la volonté de faire avancer les Basses-Laurentides.

Je suis persuadée que la prochaine campagne électorale sera historique puisqu’elle marquera le début d’un nouveau cycle politique. Ensemble, nous apporterons un véritable changement, non seulement au gouvernement actuel, ou encore, au régime libéral, mais bien à plusieurs décennies d’immobilisme politique au Québec.»

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Portes ouvertes

- PUBLICITÉ -
Top