- PUBLICITÉ -
Distribution de 33 paniers de Noël pour des élèves ou familles défavorisés

(Photo Michel Chartrand) - Diane Pitre et Manon Plante forment un duo de mères Noël pour les élèves défavorisés du Centre de formation continue des Patriotes.

Distribution de 33 paniers de Noël pour des élèves ou familles défavorisés

Au Centre de formation continue des Patriotes

Pour une 13e année consécutive, le Centre de formation continue des Patriotes (CFCP) a distribué des paniers de Noël aux élèves défavorisés qui fréquentent l’institution. Cette année, 33 personnes ou familles ont pu profiter de ce projet d’entraide.

Situé à Saint-Eustache, le CFCP est un centre de formation générale pour adultes qui accueille annuellement plus de 4 000 élèves de 16 ans et plus. La mission du CFCP est de guider et accompagner l’élève afin qu’il puisse acquérir les compétences scolaires nécessaires à la réalisation de son projet de formation. Le centre s’est aussi donné comme mandat de favoriser l’entraide, le partage, la solidarité et la socialisation.

Ainsi, l’opération panier de Noël est orchestrée par trois techniciennes en éducation spécialisée, nommément Manon Plante, Diane Pitre et Josée Gagné. Pour l’occasion, la salle de conférence du CFCP se transforme en atelier du père Noël où s’affairent plusieurs lutins sous la supervision des mères Noël.

Pour assurer la réussite de la collecte de denrées non périssables, les élèves et les employés du CFCP sont mis à contribution que ce soit en temps et en dons. Plus de 500 produits alimentaires ont été recueillis et plus d’une douzaine de personnes ont offert généreusement de leur temps pour préparer les paniers. Les dons en argent ont permis l’achat de nombreuses autres denrées. Plus de 26 commerçants, entreprises ou organismes ont contribué à remplir les paniers.

De plus, des membres du personnel ou de la communauté ont eu la possibilité de parrainer une famille pour permettre aux enfants d’avoir un cadeau qui se résulte en une activité familiale soit par le biais de l’achat d’un jeu de société ou des coupons de cinéma ou de théâtre.
«Ceux ou celles qui bénéficient des paniers de Noël sont soit des jeunes en provenance de familles démunies, des adultes monoparentaux ou encore des couples à statut précaire. Nous nous permettons de faire une petite enquête sur leur situation personnelle pour nous assurer que nous donnons à ceux qui sont vraiment dans le besoin», nous mentionne Diane Pitre, l’une des mères Noël.
«Notre paie, c’est de voir la joie dans les yeux des gens qui viennent chercher leur panier. C’est là qu’on s’aperçoit des besoins de nos familles. Notre souhait le plus cher est que nos étudiants puissent recevoir quelques douceurs et qu’ils puissent eux aussi jouir de la période des fêtes», nous dit à son tour Manon Plante qui fait la mère Noël depuis 13 ans.
«Notre projet permet aussi à nos jeunes mieux nantis de s’impliquer dans la communauté et de faire autre chose que le côté académique. Ce qui leur permet de développer une meilleure intégration sociale. En fait, tous nos bénévoles sont heureux de participer à cette grande célébration où entraide et fraternité sont à l’honneur», se permet d’ajouter Diane Pitre.

Rappelons que le mandat du CFCP est très vaste. Parmi ses 4 000 élèves et plus, il y a les jeunes et les adultes qui peuvent compléter leurs études secondaires pour aller vers le cégep ou en formation professionnelle. Il y a des cours adaptés pour des services d’intégration sociale et socioprofessionnelle. Même les aînés peuvent suivre des cours d’informatique ou de cuisine.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top