- PUBLICITÉ -
Dévoilement d’une plate-forme régionale

Les candidats Claude Cousineau dans Bertrand, Benoit Charette dans Deux-Montagnes, Gilles Robert dans Prévost, Denise Beaudoin dans Mirabel, John Saywell dans Argenteuil, Daniel Ratthé dans Blainville, René Gauvreau dans Groulx et Sylvain Pagé dans Labelle.

Dévoilement d’une plate-forme régionale

Front commun des candidats péquistes des Laurentides

La vague adéquiste qui a déferlé sur la région des Laurentides en avril 2007 n’aura somme toute laissé en place, à l’exception de la circonscription électorale d’Argenteuil qui est demeurée libérale, que deux députés péquistes, soit Sylvain Pagé dans Labelle et Claude Cousineau dans Bertrand. «M. Pagé et moi-même avons tenu le fort depuis la dernière année et demie. Mais cette fois, nous visons la coupe, c'est-à-dire tous les comtés», prévient M. Cousineau. «Ce que nous voulons, ajoute-t-il, c’est reprendre en main la région des Laurentides et enfin faire avancer nos dossiers régionaux.»

Valérie Maynard

Lors d’une tournée médiatique qui les aura menés de Saint-Jérôme à Lachute, en passant par Saint-Eustache et Sainte-Thérèse, les huit candidats péquistes que sont, outre MM Cousineau et Pagé, Denise Beaudoin dans Mirabel, Benoit Charette dans Deux-Montagnes, René Gauvreau dans Groulx, Daniel Ratthé dans Blainville, Gilles Robert dans Prévost et John Saywell dans Argenteuil, ont donc dévoilé la plate-forme régionale Laurentides du Parti québécois. Une plate-forme par ailleurs qui trouve aussi son origine dans celle présentée lors des dernières élections. À quelques modifications près. Au menu, plusieurs thèmes dont la famille et l’éducation, la santé et les services sociaux, l’environnement et le transport collectif, l’économie et l’emploi, la culture, les loisirs et le sport et enfin, l’action communautaire. Et pour chacun d’eux, une série d’engagements généraux. La rencontre avec les candidats aura cependant permis d’en préciser la teneur. Comme toute la question portant sur la lutte au décrochage scolaire, par exemple, et pour laquelle les péquistes favoriseraient une plus grande concertation du milieu. «Il existe des organismes qui soutiennent les gens touchés par cette problématique. À nous de les soutenir à notre tour en nous assurant qu’ils possèdent les bonnes mesures de soutien», illustre M. Cousineau. Parmi les autres engagements, on retrouve notamment l’accès à un médecin de famille pour tous les citoyens des Laurentides d’ici cinq ans et le rapatriement des services de radio-oncologie de Laval à Saint-Jérôme. Pour ce qui est de la question de l’environnement, le candidat d’Argenteuil assure que les Laurentides possèdent toutes les ressources nécessaires pour devenir chef de file dans ce domaine. «Il suffit de travailler avec les groupes du milieu et de mettre sur pied un Bureau permanent sur l’environnement accessible 24 heures par jour, 7 jours par semaine», a-t-il fait valoir. En ce qui concerne les cyanobactéries présentes dans les nombreux lacs des Laurentides, la plate-forme péquiste prévoit un plan d’action qui, de concert avec les municipalités, mettrait davantage l’accent sur la recherche. Le dossier des évaluations foncières des propriétaires riverains – dont les hausses sont fulgurantes – figure également parmi les débats que compte mener le Parti québécois.
«En 2007, les électeurs se sont largement tournés vers l’ADQ et ils ont été déçus. Le Parti libéral a aussi amené avec lui son lot de déceptions. Ce que nous proposons, ce sont des engagements fermes et des dossiers sur lesquels nous sommes unanimes en tant qu’équipe», a conclu le candidat dans Deux-Montagnes, Benoit Charette.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top