- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Deux-Montagnes: Les trois conseillers de l’opposition font des précisions

Hausse de taxes

Comme tous les citoyens de l’ensemble des municipalités, ceux de Deux-Montagnes ont reçu ces derniers temps leur compte de taxes, mais une belle surprise les attendait, soit une augmentation de 13,6 %. Les trois conseillers de l’opposition ont tenu à préciser pourquoi ils ont accepté le budget 2011 de l’équipe du maire Marc Lauzon.

«Lorsque le budget initial nous a été présenté avec toutes les demandes des différents départements, nous avions devant les yeux une hausse de plus de 28 %», a d’abord débuté Guillaume Bouvrette, conseiller du district de la Gare, avant d’ajouter: «Nous avons analysé à plusieurs reprises les différents moyens de réduire cette hausse. Notre objectif était de la ramener sous la barre des 10 %. Cela s’est avéré impossible à réaliser à moins de refuser les achats et les réparations qui permettront à notre ville de demeurer ce qu’elle est. Ça n’aurait pas été acceptable pour les citoyens.»

Les membres de l’opposition rappellent qu’en 2005, la Ville de Deux-Montagnes jouissait d’un surplus accumulé d’environ 1 million de dollars. «Aujourd’hui, il n’est plus là et nous sommes dans le rouge. Oui, nous pensons que depuis 2005, notre argent a été dépensé de façon incorrecte», a mentionné la conseillère du district du Coteau, Nathalie Chayer.

Cette dernière donne en exemple le coût de 10 millions de dollars pour l’usine de filtration d’eau, les travaux et les lumières à l’intersection de la 9e Avenue et du chemin d’Oka, le terrain de football synthétique et le parc à la polyvalente Deux-Montagnes (PDM). «Il y a eu d’innombrables études qui n’ont mené à rien», a ajouté la conseillère.

Pour sa part, James McAllister, conseiller du district du Golf, a déclaré: «Malgré ce que certains en diront, nous demeurons une opposition forte. Dans le cas présent, nous avons été placés devant le fait accompli. Cette hausse de taxes est une conséquence directe des mauvaises décisions prises dans le passé.»

L’opposition a, avec l’aide de ses supporters et de citoyens concernés, bloqué deux projets à faible valeur ajoutée pour la Ville, à savoir l’auditorium de la PDM et le parc Moir. «Nous avons ainsi économisé en 2010, un total de 1 million de dollars. Nous nous sommes assurés que les citoyens soient informés et ils sont venus en grand nombre signer le registre», a expliqué le conseiller du district du Golf.

«Nous n’étions évidemment pas heureux d’accepter cette hausse, mais avons estimé qu’elle était nécessaire pour sauver notre ville. Nous pouvons vous assurer que les finances publiques seront étroitement surveillées et que nous nous opposerons à toute dépense inutile», ont conclu les trois conseillers de l’opposition.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top