- PUBLICITÉ -
Des produits frais qui goûtent l’été!

Photo Yves Déry - Richard Tassé, de la Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes, Martin Auger, du MAPAQ, Daniel Goyer, Patrice Paquette et Pierre Charron, de la Ville de Saint-Eustache, et Benoit Charette, député de Deux-Montagnes.

Des produits frais qui goûtent l’été!

Marché des saveurs du Vieux-Saint-Eustache

La troisième saison du Marché des saveurs du Vieux-Saint-Eustache se mettra en branle dès le 2 juillet prochain. Le thème retenu en 2011: Ça goûte l’été!

Une demi-douzaine de partenaires de l’activité, dont la Corporation de développement économique de Saint-Eustache, la Ville, la Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes et le ministère de l’Alimentation, des Pêcheries et de l’Agriculture du Québec (MAPAQ), en ont fait l’annonce en point de presse le mercredi 15 juin dernier, à la halte du moulin Légaré, dans le Vieux-Saint-Eustache.

Quelque 35 producteurs maraîchers de la région seront donc présents tous les samedis, de 8 h 30 à 13 h 30, jusqu’au 10 septembre prochain, dans des étals abrités situés à l’arrière du Complexe aquatique Saint-Eustache. On y trouvera des produits frais, des produits cuisinés, des produits du terroir de même qu’une section «Saveurs du monde».

Comme produits, les consommateurs pourront évidemment se procurer des fruits et légumes, mais aussi, entre autres, des fromages, viandes, poissons, pâtes, vins et cidres, farine, truffes, noix, confitures et pâtisseries. Les amateurs de produits biologiques et équitables seront aussi servis, avec des produits répondant à leurs besoins.

Ensuite, des artisans proposeront aux visiteurs des créations diverses, telles que savons, bijoux et artisanat. Finalement, cette offre de produits frais baignera dans une atmosphère de franche camaraderie où l’on proposera un coin bistro et où seront présentées des démonstrations culinaires.

Les retombées de l’activité

L’an dernier, une année charnière selon plusieurs partenaires de l’activité, le Marché a attiré en moyenne 1 600 personnes chaque samedi, comparativement à 1 124 en 2009, une augmentation de l’achalandage de l’ordre de 46 % en un an.

Le président du Marché des saveurs, le conseiller municipal Daniel Goyer, souligne le soutien qu’apporte cette activité à l’économie locale: «Le fait d’implanter le Marché au cœur même du quartier historique et touristique rejoignait aussi d’autres objectifs, dont celui d’augmenter l’achalandage dans le Vieux-Saint-Eustache et de contribuer de façon très significative à sa revitalisation. Il faut amener les gens au sud de l’autoroute 640.»

Pour sa part, le conseiller en transformation alimentaire Martin Auger, du MAPAQ, a souligné que l’appui financier de Québec dans ce projet s’inscrit dans une optique de diversification et de commercialisation locale et que la clé du succès d’un tel marché résidait dans la fraîcheur et la diversité des produits, de même que dans l’échange direct avec les consommateurs. «Il existe au Québec une centaine de marchés publics, dit-il. Ils font maintenant partie du paysage du Québec, à nous de les faire grandir. Le Marché [des saveurs du Vieux-Saint-Eustache] est jeune, mais il est promis à un bel avenir.» Ne reste plus que dame Nature à convaincre du dynamisme de l’activité, qui a profité de nombreux partenaires locaux et régionaux.

Pour plus d’information, on peut consulter le site Web dédié au Marché, [www.marchedessaveursvse.com], chercher la page Facebook de l’activité ou composer le 450-491-4444. L’activité a lieu dans le stationnement du 230, boulevard Arthur-Sauvé, à Saint-Eustache bien évidemment.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top