- PUBLICITÉ -
Des moments inoubliables en perspective

Photo Michel Chartrand - La pianiste Renée Lavergne et la soprano Gianna Corbisiero.

Des moments inoubliables en perspective

FestivalOpéra de Saint-Eustache

Vibrante, c’est ainsi que doit être qualifiée la miniprestation de la pianiste Renée Lavergne et de la soprano Gianna Corbisiero, au cours du dévoilement de la programmation du prochain FestivalOpéra de Saint-Eustache, les 14, 15, 16 et 17 juillet prochain.

En point de presse le 5 mai dernier, au Centre d’art La petite église, les deux artistes ont en effet donné un avant-goût de la deuxième édition du festival, qui se déroulera sur quatre journées, principalement dans le Vieux-Saint-Eustache. Les concerts auront lieu au Centre d’art La petite église, à l’église Saint-Eustache, sur la promenade Paul-Sauvé et, nouveauté cette année, à l’église Christ-Roi.

«Le festival désire offrir à un large public des moments d’opéra inoubliables et faire entendre les grandes voix lyriques tout en faisant connaître les jeunes talents», ont indiqué les deux coprésidents de l’événement, la soprano lyrique Leila-Marie Chalfoun et Meti Jori, de l’agence du même nom. Cette année, la France, le Canada, l’Italie et l’Autriche sont à l’honneur de la programmation, composée de deux opéras du répertoire classique lyrique mis en scène, d’un concert, de récitals et d’un atelier de chant. Le FestivalOpéra de Saint-Eustache en profitera aussi pour honorer une grande dame de l’opéra.

La programmation

Le jour de la «fête nationale de nos cousins», le jeudi 14 juillet, le FestivalOpéra consacrera sa programmation à la France, avec la présentation de scènes d’église dans l’opéra français: Manon de Massenet, plus précisément la scène de Saint-Sulpice, ainsi que la deuxième partie, Acte final, de Faust de Gounod. Le tout s’amorce dès 20 h à l’église Saint-Eustache, une merveille d’acoustique.

Le vendredi 15 juillet se déroulera sous le thème de l’opéra canadien. Dès 14 h 30, au Centre d’art La petite église, on présente le récital Un air de chez nous, qui rappellera 400 ans de musique québécoise. Au même endroit, en soirée, le FestivalOpéra présentera Lucas et Cécile, de Joseph Quesnel, premier compositeur d’opéra canadien.

Le samedi 16 juillet, le festival eustachois se transportera sur le vieux continent, la journée étant consacrée à l’Italie. Dès 14 h 30, au Centre d’art La petite église, sera présenté le récital Mozart en Italie, un clin d’œil à la quatrième journée de concert, consacrée à l’Autriche. On y interprétera les plus belles mélodies et les beaux airs d’opéra italiens. À 20 h, à l’église Christ-Roi, aura lieu la représentation du Barbier de Séville, de Gioachino Rossini.

La dernière journée du festival se déroulera sous le thème de l’opéra en Autriche. À 10 h, le FestivalOpéra décorera Cécile Vallée-Jalbert pour l’ensemble de sa carrière, et la soprano Nicole Lorange donnera l’atelier d’opéra public Place à la relève. Ces deux événements se dérouleront au Centre d’art La petite église.

Le festival conclura ses activités avec un concert viennois en plein air, à 14 h 30 à la promenade Paul-Sauvé, derrière l’église. En cas de pluie, l’événement sera présenté au Centre d’art La petite église. Certains concerts sont gratuits et le prix des autres événements varie entre 12 $ et 30 $. Pour information, on peut composer le 514-241-7226. La vente des billets est effectuée par le Service des arts et de la culture de Saint-Eustache, au 450-974-ARTS (2787).

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top