- PUBLICITÉ -
Des modules pour tout le monde

(Photo Michel Chartrand)

Des modules pour tout le monde

Parc de l’école Horizon-du-Lac

Les élèves de deuxième cycle de l’école Horizon-du-Lac sont heureux depuis quelque temps puisqu’ils peuvent profiter de nouveaux modules de jeux lors de leurs récréations.

Le projet de 45 000 $ a débuté, il y a trois ans, avec l’installation d’un module de jeu dont seulement les enfants de premier cycle pouvaient profiter en raison de sa faible capacité d’accueil. Trois autres modules de jeux ont depuis été ajoutés à la cour d’école, qui accueille 549 enfants.

Lors de l’inauguration officielle des phases II et III du projet, le 16 octobre dernier, la directrice de l’école, Lise Le Bel, a souligné la contribution de ses partenaires. La Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes a remis un chèque de 12 000 $. Le directeur général de la Caisse, Richard Tassé, a déclaré que c’était toujours un plaisir pour la coopérative de se joindre à des organisations qui voulaient améliorer le sort des jeunes. «Je leur souhaite d’en profiter et de faire en sorte qu’ils durent longtemps», a-t-il indiqué.

La Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac a contribué au projet avec la somme de 5 000 $. «En tant que conseil municipal, nous sommes bien conscients que les parcs situés sur le terrain de nos écoles ne sont pas uniquement achalandés pendant les heures de fréquentation scolaire, mais en tout temps, a fait savoir la mairesse Sonia Paulus. À titre d’exemple, la cour de l’école Horizon-du-Lac est aussi un lieu de rassemblement de nos camps de jour en période estivale.»

Le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport y est également allé d’un montant de 4 000 $. Différentes collectes de fonds orchestrées par le conseil d’établissement de l’école ont permis d’amasser des sous pour un total global de 24 000 $.

Par ailleurs, le programme Embellissement des cours d’école du Ministère a permis de tracer des lignes de jeux sur le bitume du terrain d’école et de planter cinq arbres. La présidente de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI), Paule Fortier, a souligné l’accessibilité de ce parc. «Ça augmente la qualité de vie des élèves, du personnel et de ceux qui habitent autour. C’est un lieu de qualité pour jouer et s’épanouir pour avoir le goût d’étudier et de réussir», estime-t-elle.

Des élèves de cinquième et sixième année étaient présents à l’inauguration. Ils font partie des meneurs de jeu qui, une fois par semaine, à la récréation, se chargent d’organiser des jeux pour les autres élèves et leur expliquer à quoi servent les lignes dessinées au sol.

Selon les jeunes, ça permet de s’amuser dans le respect de l’autre, d’user de créativité pour jouer. Ça va jusqu’à la prévention des gangs de rue, a assuré une jeune fille.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top