- PUBLICITÉ -
Des investissements de 106 000 $ pour 11 projets

Le maire de Mirabel

Des investissements de 106 000 $ pour 11 projets

Parc régional éducatif du Bois de Belle‑Rivière

Le Parc régional éducatif du Bois de Belle-Rivière a dévoilé, le 15 avril dernier, des investissements de la part de nombreux partenaires, totalisant plus de 106 000 $, pour la réalisation de 11 projets axés sur le développement des infrastructures du site et de ses services.

Ce sont donc plusieurs partenaires qui, ainsi, contribueront à la mise en place «d’évènements populaires, l’amélioration des aménagements du parc et la consolidation d’emplois», a déclaré Stéphane Michaud, directeur général du Parc.

Parmi les activités populaires qui seront renouvelées, notons l’initiation à la pêche lors de la Fête de la pêche, les 7 et 8 juin prochain. L’évènement sera rendu possible par la contribution d’Enbridge Pipelines de 13 700 $ qui permettra également l’installation de 15 nouveaux panneaux éducatifs d’auto-interprétation. «Nous avons un volet éducatif très important au Parc. Sur les 110 panneaux installés, plusieurs sont à refaire», a indiqué M. Michaud.

L’activité du disque‑golf a bénéficié, quant à elle, des investissements de 7 526 $ de l’organisme Mirabel en forme afin d’encourager les jeunes et les familles à participer à cette activité extérieure dans l’enceinte du parc.

De plus, un troisième véhicule électrique pour l’entretien des lieux sera acquis grâce à la contribution de 5 000 $ de Bell Helicopter Textron. Il s’agit d’un pas de plus vers l’électrification des véhicules sur l’ensemble du site, a également souligné le directeur général Stéphane Michaud.

Des services de plus en plus utilisés par les visiteurs du parc sont les refuges. Devant cet achalandage, la décision a été prise de leur faire bénéficier d’une alimentation électrique. Pour ajouter au confort de ces refuges, ceux‑ci seront dotés d’un ameublement de base tel que des lits, un petit coin-cuisine et quelques meubles. Ces améliorations ont été rendues possibles grâce à la participation financière du Pacte rural, à la hauteur de 30 000 $, et du Fonds de développement des entreprises d’économie sociale, avec 14 405 $.

Le massif forestier du parc ne sera pas en reste puisque des aménagements pour la faune et la flore ont été prévus avec un investissement de 12 500 $ par la Conférence régionale des élus (CRÉ) des Laurentides. D’autres investissements de la part d’Emploi-Québec et de la députée d’Argenteuil-Papineau-Québec, Mylène Freeman, ont permis la consolidation des emplois, la formation des employés, en plus de l’engagement d’un étudiant pour cet été. Plusieurs autres entreprises ont également endossé le rôle de partenaires.

«Je suis fier de ce parc‑là et accorder la gratuité aux citoyens de Mirabel a été une des premières démarches que le conseil municipal a réalisée depuis mon arrivée. L’achalandage a augmenté de 1 000 personnes à pareille date depuis cette gratuité», a révélé le maire de Mirabel, Jean Bouchard, également président de la Corporation pour la protection de l’environnement de Mirabel (CPEM) qui a, entre autres mandats, la responsabilité de gérer le Bois de Belle-Rivière.

Stéphane Michaud a ajouté: «Nous développons une vision d’année en année. Il y a de plus en plus d’achalandage au parc, et l’augmentation de la fréquentation en hiver est incroyable. On parle de plus en plus du manque de nature et du besoin de l’humain de s’y retrouver pour son équilibre. C’est ce que nous sommes, un centre de santé, un centre de nature.»

 

L

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top