- PUBLICITÉ -
Des intentions à l’action pour l’environnement

(Photo Yves Déry) - Les conseillers municipaux siégeant au comité de l'environnement de la Ville de Saint-Eustache, André Biard, Daniel Goyer et Patrice Paquette, entourent le conférencier d’Équiterre, invité à cette consultation publique, Steven Guilbault.

Des intentions à l’action pour l’environnement

Consultation publique de la Ville de Saint-Eustache

La Ville de Saint-Eustache se dotera bientôt d’une politique sur l’environnement et le développement durable. La consultation publique a pris fin, le 1er novembre dernier, lors d’un forum sous le thème Des intentions à l’action.

Quelques dizaines de personnes ont pris part à l’exercice qui visait à prioriser par voie de sondage Internet, dans un premier temps, et en atelier, dans un deuxième temps, les actions à prendre par la Ville. Trois mémoires ont également été déposés à la Municipalité.

C’est lors de ce forum que les participants ont pu échanger sur les diverses actions proposées par la Ville afin d’établir leurs priorités, qui ne s’avéraient pas toujours les mêmes que celles favorisées par les répondants du sondage Internet.

La politique municipale sera adoptée en janvier 2009.

Priorités des répondants

Le questionnaire traitait de huit thèmes pour un total de 24 questions. Concernant la qualité de l’air, les répondants sur Internet et en atelier ont choisi à 26 %, pour contribuer à la réduction des gaz à effet de serre, de favoriser l’utilisation d’énergies propres dans les nouveaux bâtiments municipaux, comme l’énergie solaire et la géothermie.

En ce qui concerne la qualité de l’eau et des rives, les personnes sondées optent à 29 % au maintien des réseaux d’aqueduc et d’égouts en bon état afin d’assurer la disponibilité d’une bonne qualité de l’eau potable.

Pour contrôler les rejets et les déversements, près de 30 % des sondés veulent faire l’inventaire des équipements des fosses septiques commerciales et industrielles.

C’est 25 % des gens ayant répondu au sondage qui souhaitent interdire la coupe d’arbres sur les bandes riveraines et instaurer un programme de plantation pour protéger les plans d’eau et les rives.

Pour les mettre en valeur, prolonger la promenade Paul-Sauvé vers le pont Arthur-Sauvé s’inscrit comme la priorité avec 29 % des réponses.

Dans le but d’instaurer des mesures d’économies d’eau, 28 % des personnes sondées voudraient que la Ville incite les commerces et les institutions à utiliser des dispositifs à déclenchement à la demande dans les toilettes publiques.

En ce qui a trait à la gestion du sol, le tiers des répondants voudraient implanter un marché public agricole local pour protéger et mettre en valeur le territoire agricole.

Pour la gestion des matières résiduelles, les priorités s’avèrent être d’établir la collecte des gros rebuts, des vêtements, des matériaux secs et des branches à l’écocentre et de maintenir la collecte des sapins de Noël.

Parmi les actions proposées, certaines sont déjà en cours par la Ville. Par exemple, la Ville de Saint-Eustache étudie déjà les possibilités d’implanter une collecte à trois voies et les types de partenariat avec les Villes avoisinantes pour le compostage.

Les autres volets étudiés étaient la gestion des neiges usées, les nuisances (bruit, éclairage, allergènes, pesticides), le patrimoine forestier et espaces verts et la gestion municipale.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top