- PUBLICITÉ -
Des bénévoles qui font la différence

(Photo Michel Chartrand) -Le président de l’Association des citoyens du quartier des Îles, Alain Barbe, et le conseiller municipal, Raymond Tessier, ont procédé à la coupe du ruban, devant le chalet René-Chartrand. Ils sont accompagnés d’une vingtaine de bénévoles grâce à qui le projet a pris forme.

Des bénévoles qui font la différence

Agrandissement du chalet René-Chartrand, au parc Godard

En 1988, la conception et la réalisation du chalet René-Chartrand, au parc Godard, à Saint-Eustache avaient été menées par un groupe de gens de l’Association des citoyens du quartier des Îles, alors sous la gouverne de son président, Maurice Leclerc. «À l’époque, la construction du chalet nous avait coûté 10 000 $», se souvient Raymond Tessier, conseiller municipal de ce quartier.

Vingt et un ans plus tard, l’histoire se répète et les gens de l’Association n’ont pas hésité, une fois de plus, à se retrousser les manches, cette fois pour ajouter une aile au chalet. «Le chalet était devenu trop exigu pour les besoins des usagers du quartier, principalement des personnes âgées», explique M. Tessier. Or, selon les soumissions reçues par la Ville de Saint-Eustache, il en aurait coûté quelque 245 000 $ pour réaliser l’agrandissement du chalet. Une dépense que ne pouvait assumer seule la Ville. Après quelques négociations et pourparlers, la Ville a finalement proposé d’octroyer un montant de 50 000 $, donnant ainsi naissance à un vaste mouvement de solidarité dans le quartier. «Une trentaine de bénévoles se sont tout de suite impliqués, des citoyens, des gens d’affaires. Certains ont fourni des matériaux, d’autres de l’aide technique ou de l’huile de bras. Ça illustre bien ce qui peut être réalisé par la communauté lorsque tout le monde y met du sien», souligne M. Tessier.

Un chalet pour la communauté

Construite en quatre semaines seulement, la partie agrandie du chalet accueillera les gens pour diverses occasions: les cours de peinture, les soirées de cartes, les fêtes familiales, mais surtout, les quelque 116 personnes membres de l’Association de pétanque de Saint-Eustache. «En fait, l’idée de départ était de rajouter une seconde toilette au chalet pour accommoder les joueurs de pétanque. Le projet s’est vite transformé en agrandissement, incluant bien sûr la seconde toilette», relate M. Tessier.

Présent, le président de l’Association des citoyens du quartier des Îles, Alain Barbe, a pour sa part tenu à souligner l’implication bénévole de tous ces gens. «Tout ce travail accompli en commun permet d’améliorer le quotidien des aînés de notre quartier, ce dont nous sommes le plus fiers», a-t-il conclu.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top