- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

La députée Sylvie D’Amours réclame réclament une mise à jour économique pour les familles

Alors que les finances du Québec affichent un surplus de 2,5 milliards de dollars, la Coalition Avenir Québec (CAQ) considère que les familles du Québec méritent un répit dès cet automne

C’est pourquoi le chef, François Legault, et la députée provinciale de Mirabel, Sylvie D’Amours, réclament une mise à jour économique, laquelle inclurait une baisse d’impôt de 1 000 $ par famille.

«Philippe Couillard se vante d’avoir réalisé l’an dernier un surplus de 2,5 milliards de dollars, mais ce qu’il omet de dire, c’est qu’il a pris cet argent directement du portefeuille des familles. Quand on voit ce qu’elles vivent dans la vraie vie, les libéraux n’ont rien pour se péter les bretelles depuis 15 ans. C’est pourquoi le gouvernement libéral doit déposer une mise à jour économique dès cet automne et retourner 1 000 $ en baisses d’impôts à chaque famille québécoise», d’affirmer, par voie de communiqué de presse, le chef caquiste.

La députée de Mirabel, Sylvie D’Amours, également porte-parole en matière de famille pour la CAQ, s’est également porté à la défense des ménages du Québec.

«Si nous voulons développer nos régions comme celle de Mirabel, il est impératif de miser sur la population locale pour relancer l’économie. Or, ce n’est pas en l’étouffant financièrement que nous allons réussir à porter le Québec à un autre niveau. Nous devons créer des emplois de qualité et donner de l’air frais aux familles de la région afin d’aider le développement de nos communautés à travers la consommation des ménages», de soutenir celle-ci dans ce même communiqué de presse.

Redonner confiance aux Québécois

  1. Legault a ainsi demandé au premier ministre Couillard de tenir parole et d’accorder des baisses d’impôts pour redonner confiance aux Québécois et leur permettre de consommer davantage.

«Le bilan économique des libéraux depuis 2003 est décevant pour les familles. Des emplois ont été créés, mais partout au Québec, les salaires sont plus bas que chez nos voisins. Il faut le faire quand même : en moyenne, on parle de 4 000 $ de moins que la même personne en Ontario. C’est gênant!», déplorer le chef de la Coalition Avenir Québec.

«Avec l’école qui vient de recommencer, nous pouvons également remarquer l’imagination des commissions scolaires pour refiler les coupures du gouvernement aux familles du Québec. Malheureusement, les libéraux procèdent toujours de la même façon soit en augmentant indirectement le fardeau fiscal des citoyens. Il est temps que ça cesse! Le gouvernement doit penser d’abord à nos familles québécoises en redonnant le 1000 $ qu’il a pris dans leur poche», de conclure la députée Sylvie D’Amours.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top