- PUBLICITÉ -
Denise Beaudoin défendra le projet d’une gare de train à l’aéroport de Mirabel

La candidate péquiste Denise Beaudoin, dans Mirabel, estime que le terrain de stationnement de l’aéroport saura accommoder les automobilistes qui prendront le train de banlieue à cet endroit.

Denise Beaudoin défendra le projet d’une gare de train à l’aéroport de Mirabel

Congestion dans les Basses-Laurentides

La candidate du Parti québécois (PQ) dans la circonscription de Mirabel, Denise Beaudoin, envisage l’aménagement d’une gare de train à l’aéroport de Mirabel, incluant une garderie, comme étant la meilleure solution pour faciliter les déplacements à l’heure de pointe pour les travailleurs des Basses-Laurentides, qui se rendent dans la métropole.

«L’engorgement sur les autoroutes 13, 640 et 15 est préoccupant. Chaque jour, des milliers d’automobilistes sont pris en otage sur l’autoroute 15, alors qu’ils se rendent à leur travail et en reviennent à la fin de la journée. Aménager une gare de train à l’aéroport désengorgerait le trafic aux heures de pointe» , d’assurer, lors d’un point de presse tenu dans le stationnement de l’hôtel Le Château de l’Aéroport, Mme Beaudoin.

Un projet réalisable à court terme

Celle-ci s’engage donc à commander, au lendemain de son élection, le 1er octobre, une étude de faisabilité afin d’évaluer les retombées de cette éventuelle gare reliée à la ligne de Deux-Montagnes, laquelle viendrait compléter celle prévue sur la ligne de Saint-Jérôme, dans le secteur de Saint-Janvier, qu’elle a toujours appuyée et dont les fonds de la construction viennent d’être débloqués.

Mme Beaudoin estime la réalisation de cette gare réalisable à court terme. Il s’agirait, selon elle, d’utiliser l’ancien tronçon de chemin de fer de 20 kilomètres du Canadien Pacifique, ce qui permettrait d’installer une gare à moindre coût et dans des délais raisonnables.

La candidate est convaincue de la nécessité d’une gare supplémentaire sur la ligne de Deux-Montagnes pour l’ensemble des citoyens des Basses-Laurentides et elle recommande l’utilisation de l’aéroport de Mirabel depuis bon nombre d’années.

Qui plus est, l’ajout d’une gare à la ligne de Deux-Montagnes s’inscrit en lien direct avec le projet de Grand Déblocage du Parti québécois annoncé le 26 mars dernier, et qui préconise une bonification du réseau de transport actuel, afin d’en maximiser l’efficacité. À court terme, le plan péquiste préconise l’ajout de wagons à multi-niveaux, qui permettrait l’embarquement de passagers supplémentaires à chaque départ.

La candidate Denise Beaudoin insiste sur le fait que le terrain de l’aéroport dispose d’un bon nombre de stationnements pouvant accommoder les automobilistes sur cet espace, accessible par les autoroutes 15 et 50 et qu’autour d’un millier de travailleurs circule quotidiennement dans la zone industrielle où se situe l’aéroport. Une clientèle-clé, fait-elle valoir.

«Pour les familles ayant été expropriées inutilement lors de la construction de l’aéroport, redonner une vocation de service public à l’aéroport constituerait une consolation» , d’assurer, en guise de conclusion, Denise Beaudoin.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Portes ouvertes

- PUBLICITÉ -
Top