- PUBLICITÉ -
Yd 07 03 14 7729

Photo Yves Déry (R) – Pierre Descoteaux, photographié en campagne électorale au mois de mars 2007, alors qu’il était le député libéral sortant de la circonscription de Groulx.

Décès de Pierre Descoteaux, ex-député de Groulx

Ex-conseiller municipal à la Ville de Rosemère et ex-député de la circonscription électorale de Groulx, l’avocat de formation Pierre Descoteaux est décédé le lundi 9 avril dernier, à sa résidence, à l’âge de 66 ans, a annoncé sa famille.

Né à Montréal le 16 février 1952, M. Descôteaux a obtenu un diplôme en droit en 1978 et un droit notarial de l’Université de Montréal l’année suivante. Membre du Barreau du Québec à compter de 1980, il a été avocat dans différents cabinets et grandes entreprises de 1980 à 1986 et arbitre en droit du travail de 1986 à 2003. Il a également été professeur à l’École du Barreau du Québec, professeur de droit civil à l’Université du Québec à Montréal, professeur de droit immobilier à l’Université de Montréal et professeur de droit du travail et des affaires à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Sa carrière politique

C’est comme politicien que celui-ci s’est aussi fait connaître, d’abord comme conseiller municipal à la Ville de Rosemère de 1982 à 1987, puis comme député du Parti libéral du Québec (PLQ) dans la circonscription de Groulx, de 2003 à 2007, année à laquelle il a été défait par l’adéquiste Linda Lapointe.

À titre de député de Groulx, il a notamment chapeauté les projets de construction d’un nouveau CLSC à Sainte-Thérèse, d’agrandissement au collège Lionel-Groulx et à l’Hôpital de Saint-Eustache.

On doit aussi la première Maison des naissances dans la région, l’un des plus beaux projets qu’il a menés à terme, disait-il au mois de juin 2012, alors qu’il annonçait, aux côtés de l’ex-député Élie Fallu, sa candidature à l’investiture du Parti québécois (PQ) dans Groulx, en prévision du scrutin du 4 septembre de la même année. M. Descoteaux devait finalement se désister au profit de Raymond Archambault.

Marques de sympathie

Déjà, quelques marques de sympathie ont été formulées à son endroit sur Facebook. Ainsi, la Télévision des Basses-Laurentides (TVBL), dont il a été le président, a écrit: «C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès soudain de notre ancien président Pierre Descoteaux. Il était un véritable passionné de politique et il avait animé de nombreuses émissions sur nos ondes. Mais pour nous, Pierre, c’est l’homme qui a piloté le dossier de notre déménagement de Saint-Jérôme à Sainte-Thérèse, ce qui a permis à TVBL de se déployer à sa juste valeur. Il avait véritablement TVBL tatoué sur le cœur.»

L’ex-député René Gauvreau, qui a aussi représenté la circonscription de Groulx, de 2008 à 2012, a tenu à signaler de son côté que M. Descoteaux était «un homme sympathique et engagé», et qu’il a eu «le privilège de discuter avec lui à plusieurs reprises avec un grand plaisir».

Pour sa part, l’actuel député provincial de Deux-Montagnes, Benoit Charette, de la Coalition Avenir Québec (CAQ), a mentionné que c’est avec «grande tristesse» qu’il a appris ce décès, et a tenu à adresser un «au revoir à un confrère».

Un dernier hommage ce samedi 14 avril

Dans l’avis de décès publié par le Complexe funéraire Goyer, la famille Descoteaux mentionne que le défunt «restera dans les mémoires comme un homme travaillant, de conviction, et dans le cœur de ses proches, le maître incontesté de l’expertise des «tie-wraps», le posage de tablettes, l’organisation de fils, peintre de béton de garage semi-professionnel, l’allumage de feux de camp par gelée et admirateur de perspective. Mais surtout, un mari, un père et un grand-père exceptionnel».

Il sera possible de rendre un dernier hommage à M. Descoteaux, «de relater d’autres bons évènements et de célébrer son vécu», comme écrit dans l’avis de décès, ce samedi 14 avril, de 13 h à 17 h, au Complexe funéraire Goyer, situé au 105, boulevard Desjardins Est, à Sainte-Thérèse. La famille a prévu dire quelques mots vers 16 h 30.

Notons, enfin, que M. Descoteaux laisse dans le deuil une grande famille, tout particulièrement sa femme Marie Beetz, depuis près de 40 ans, ses enfants, Geneviève (Yannick Lazzari), William (Josiane Cantin) et Simon (Marie-Ève Bergeron), ainsi que ses petits-enfants, Noah, Raphaëlle et Michael.

 

 

Légende # YD-07-03-14-7729.jpg

 

 

 

FOLIO

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top