- PUBLICITÉ -
De bonnes habitudes de vie avec un métabolisme anabolique de nos 30 ans

Le biochimiste américain Stephen Cherniske.

De bonnes habitudes de vie avec un métabolisme anabolique de nos 30 ans

Semaine de la nutrition

Le mois de mars s’est terminé sur une note particulièrement énergisante avec la Semaine de la nutrition, qui a eu lieu du 23 au 27 mars dernier.

Pour l’occasion, plusieurs médias, médecins et compagnies de produits naturels ont distribué de l’information, entre autres, et le célèbre médecin québécois y était présent, soit le docteur Richard Béliveau. Il a répété les cinq règles d’or: arrêter de fumer, maintenir un poids santé, faire trente minutes par jour d’exercice physique, manger davantage de fruits, légumes et céréales à grains entiers et la dernière, mais non la moindre, se tenir loin de la malbouffe. Ce sont des règles qui resteront immuablement la base pour vieillir en santé. Parallèlement, le 28 mars dernier, a eu lieu au Sheraton Laval une visite fort attendue du biochimiste américain M. Stephen Cherniske, M.S., activiste passionné en ce qui concerne le ralentissement du vieillissement. Plus de 350 personnes ont assisté à la conférence de celui-ci et ont pu ainsi lui poser plusieurs questions portant sur le métabolisme complexe de notre corps.

Amener le meilleur de la nature pour le bien de l’humanité

M. Cherniske, fervent pionnier en nutrition, a enseigné dans différentes universités, a été consultant pour des équipes olympiques aux États-Unis et a dirigé le premier laboratoire clinique, sous licence fédérale, avec l’entreprise Univera. Spécialiste en nutrition et en immunologie, il a écrit trois best-sellers sur les bonnes habitudes de vie: The Metabolic Plan, The DHEA Breakthrough et Caffeine Blues. Malheureusement, ces livres n’ont pas encore été traduits.

D’après différentes études, notre corps produit chaque jour 300 milliards de nouvelles cellules. «C’est ça, notre miracle! Il est également important de distinguer la différence entre vivre en santé et l’antivieillissement. Si une personne se nourrit convenablement, fait de l’exercice régulièrement, ne fume pas et boit modérément, est-ce qu’on peut parler d’antivieillissement? La réponse est non. C’est très valable, mais ce n’est pas de l’antivieillissement. L’antivieillissement, c’est surtout l’altération de la cause fondamentale du vieillissement, la dégénération progressive», spécifie le chercheur.

Conserver le niveau anabolique de nos 30 ans

En conséquence, si ces cellules sont plus fortes et plus vibrantes que les cellules qu’elles remplacent, nous vieillirons d’une façon biologiquement plus jeune. Mais ce n’est pas une action isolée, nous devons reproduire le phénomène, jour après jour. Le métabolisme de notre corps comprend le processus de réparation anabolique ainsi que celui des dommages cataboliques. Le but ultime du plan métabolique est donc de conserver le métabolisme anabolique de nos 30 ans. L’activité physique stimule également le corps à produire du nouveau collagène et de plus hauts niveaux de substances réparatrices. L’exercice aide à contrôler la masse corporelle et peut donc prévenir l’embonpoint et l’obésité.

Si vous désirez plus d’information sur cette dernière conférence et comment maintenir le niveau anabolique de vos 30 ans, vous pouvez communiquer avec Richard Dénommé au 514-945-9245.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top