- PUBLICITÉ -
De bonnes années à Saint-Eustache pour 2010 et 2011

(Photo Yves Déry) -

De bonnes années à Saint-Eustache pour 2010 et 2011

Émission de permis de construction

La croissance semble être redevenue la norme si l’on se fie aux statistiques relatives à l’émission des permis de construction par les villes de la région.

À Saint-Eustache, par exemple, le nombre et la valeur totale des permis de construction ont été plus élevés en 2010 qu’en 2009. En effet, l’année dernière, la Ville a délivré 704 permis pour une valeur totale de travaux dépassant les 72 millions de dollars. C’est 10 millions de dollars de plus qu’en 2009, où la Ville avait émis des permis pour une valeur de 61,8 millions de dollars.

En 2008, la Ville avait obtenu un nombre record de permis de l’ordre de 115,5 millions, des résultats hors normes, attribuables aux travaux majeurs effectués à l’Hôpital de Saint-Eustache. En 2006 et 2007, la valeur des permis émis par la Ville avait oscillé entre 97 et 99 millions de dollars.

Au chapitre des projets qui ont retenu l’attention en 2010, on compte la construction d’un édifice commercial de Gestion Benoît Dumoulin à l’intersection du boulevard Terry-Fox et de la rue Mathers, d’une valeur de quelque 4,5 millions de dollars, la construction d’un spa à même le Centre sportif Saint-Eustache, d’une valeur déclarée de 2 millions de dollars, de même que les projets de construction et de rénovation de concessionnaires automobiles sur la rue Dubois, en bordure de l’autoroute 640. Notons le projet du concessionnaire Toyota, pour 4 millions de dollars, celui de Dodge Chrysler, à 3,3 millions, et les rénovations du Denis Breton Chevrolet, d’une valeur de 900 000 $, précise Denis Trudel, coordonnateur au Service de l’urbanisme de la Ville. «Pour 2011, nous avons encore de bons projets qui s’en viennent, explique-t-il. Cette année sera comparable à l’année dernière, sinon meilleure.»

Le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, a pour sa part souligné des projets qui devraient voir le jour ou s’amorcer en 2011. Un bâtiment d’une quarantaine de condominiums d’une valeur de 4,5 millions de dollars devrait être érigé sur la 25e Avenue, tout près de l’intersection du chemin de la Grande-Côte. Deux autres projets de construction de condominiums (La Forge du Nord et le projet au coin de la 12e Avenue) sont aussi en marche sur le chemin de la Grande-Côte.

Sur le plan commercial et industriel, le maire Charron souligne tout d’abord le projet de plusieurs millions de dollars de l’Agence métropolitaine de transport (AMT), pour la construction d’un garage. Le visage du secteur situé à l’intersection du boulevard Goyer et de la rue Saint-Laurent est aussi appelé à changer. Les deux stations-services, fermées et barricadées depuis belle lurette, vont laisser place à deux projets. L’un d’eux accueillera des commerces de proximité, mais l’autre n’est pas encore ficelé. «Nous avons bon espoir d’émettre un permis de construction à l’automne 2011 pour ce dernier projet», a précisé le maire Charron. Le terrain est déjà une propriété du nouveau promoteur.

Pour ce qui est des projets futurs, la Ville souhaite, entre autres, l’agrandissement du périmètre urbain au nord du boulevard Binette, jusqu’à la hauteur de la rue Léveillé, par la construction de «résidences d’une certaine valeur», indique Pierre Charron. Pour le territoire eustachois situé au sud de la 640, la Ville opte plutôt pour une densification du territoire, confirmée, entre autres, par la construction d’immeubles à condominiums au cours des dernières années et par les projets de ce genre à venir.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top