- PUBLICITÉ -
David Whissell démissionne de son poste de ministre du Travail

(Photo Michel Chartrand) - David Whissell, ex-ministre du Travail.

David Whissell démissionne de son poste de ministre du Travail

Il restera député dans Argenteuil

La région des Laurentides se retrouve sans ministre responsable au lendemain de la démission du député d’Argenteuil, David Whissell, de son poste de ministre du Travail au sein du cabinet du premier ministre Jean Charest. M. Whissell étaient aux prises, depuis une semaine, avec de nouvelles situations d’apparences de conflits d’intérêts, dont l’attribution de contrats sans appels d’offres à la compagnie d’asphaltage, ABC Rive-Nord, dont il est l’un des actionnaires.

La décision de M. Whissell, rendue publique mercredi dernier au terme d’une réunion du conseil des ministres, fait suite à celle du premier ministre Charest d’interdire dorénavant à ses ministres d’être actionnaires de compagnies privées ou de sociétés fermées qui font affaires avec le gouvernement. M. Charest avait assoupli ces règles au printemps dernier, mais a choisi de les resserrer.

Devant cette nouvelle situation, le député Whissell a choisi de privilégier le «patrimoine familial» et de démissionner donc de son poste de ministre du Travail qu’il occupait depuis le 18 avril 2007. M. Whissell restera cependant député de la circonscription électorale d’Argenteuil, où il a été élu une première au mois de juin 1998 à la faveur d’une élection partielle. Il a, depuis, été réélu à quatre reprises dans cette circonscription.

Rappelons que M. Whissell est le seul député libéral à avoir été élu dans la région des Laurentides lors des élections provinciales du mois de décembre dernier. Tous les autres comtés sont, effectivement, détenus par des péquistes.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top