- PUBLICITÉ -
D’autres projets sont en cours

Photo Michel Chartrand - Antonio Lavigne, Michel Bordeleau, Marc Fortin, Yves Bolduc, Michelle Courchesne, Pierre-André Clermont et Roch Martel ont procédé à la coupe du ruban soulignant l’ouverture officielle des nouveaux locaux de l’Hôpital de Saint-Eustache.

D’autres projets sont en cours

Investissement de près de 50 M$ à l’Hôpital de Saint-Eustache

Qui dit phase I dit autres phases à venir. Lors de la conférence de presse annonçant l’inauguration officielle du projet d’agrandissement et de réaménagement de l’Hôpital de Saint-Eustache, un investissement de près de 50 millions de dollars, les dirigeants du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Lac-des-Deux-Montagnes ont laissé entendre à plus d’une reprise qu’ils espéraient voir la réalisation d’autres phases.

De cette phase I, qui a permis l’amélioration et l’ajout de divers services, s’ajoutera la phase II. Celle-ci consiste à réaménager temporairement l’urgence. Le nombre de civières sera augmenté. Ce projet transitoire représente un investissement de 275 000 $ et est presque terminé.

La phase III se concrétisera dès ce mois de décembre. Il s’agit de l’ajout de 27 lits d’hospitalisation au troisième étage du bloc récemment construit, lors de la phase I, portant le nombre de 234 à 261. Selon la planification stratégique du CSSS, on prévoit disposer d’un total de 310 lits d’ici 2015.

Le CSSS attend toujours la réponse de Québec quant à sa demande pour un projet de construction d’une nouvelle urgence.

Davantage de médecins

Les ministres Yves Bolduc et Michelle Courchesne ont convenu, le lundi 30 mai, que sans effectif médical, il est difficile de faire fonctionner les équipements, et que sans équipement de pointe, il est difficile d’attirer du personnel. Ils se sont donc réjouis que les efforts de chacun et l’argent investi aient mené à une situation beaucoup plus enviable.

Les travaux de la phase I, qui ont officiellement commencé en novembre 2008, ont pris fin le 11 février dernier. Au cours de cette période, la situation par rapport au personnel s’est grandement améliorée. «Il y a deux ans, nous n’avions pas de médecins et le personnel quittait», rappelle Roch Martel, directeur général du CSSS.

L’arrivée graduelle, dès cet été, de 17 nouveaux médecins spécialistes et de 13 omnipraticiens confirme que la direction de l’hôpital voit enfin la lumière au bout du tunnel après des années difficiles.

M. Martel atteste que la situation est plus confortable. «Nous avons réussi à attirer de nouveaux effectifs grâce aux investissements, pense-t-il. À l’urgence, l’équipe du personnel est presque complétée. Ce week-end, on avait 22 patients sur civière. En octobre et novembre derniers, c’était dramatique.»

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Porte ouverte

Section concours



- PUBLICITÉ -
Top