- PUBLICITÉ -
Danièle Pérusse nommée CGA exceptionnelle

(Photo Michel Chartrand) - L’Eustachoise Danièle Pérusse a mérité le titre de CGA exceptionnelle du Canada.

Danièle Pérusse nommée CGA exceptionnelle

Enseignante engagée pour sa profession

L’Eustachoise Danièle Pérusse fait partie des 100 comptables généraux accrédités (CGA) du Canada qui ont «contribué de façon exceptionnelle au rayonnement du titre, à la collectivité et à la vie des autres».

Dans le cadre du 100e anniversaire de la création du titre de CGA, en 1908, l’Association des comptables généraux accrédités du Canada (CGA-Canada) et ses associations provinciales et territoriales ont entrepris de dénicher les 100 CGA s’étant dévoués de façon remarquable au sein de leur travail.

Ainsi, au début de la présente année, une mise en candidature secrète de Mme Pérusse a été déposée au comité de sélection.
«C’est grâce au dévouement de ces personnes si le titre de CGA prospère depuis un siècle. Il ne fait aucun doute que ces personnes ont contribué à établir l’excellente réputation de notre profession. De plus, par leurs efforts, leur énergie et leur engagement, ils ont contribué au bien-être de la collectivité en général», peut-on lire sur le site de CGA-Canada.
«Lorsqu’on m’a annoncé que l’on avait soumis ma candidature, j’ai été très surprise. À cette étape du processus de sélection, j’ai dû faire parvenir des lettres d’appui», raconte celle qui a reçu une plaque honorifique pour cette distinction.

Ancienne employée de l’Ordre des CGA du Québec devenue professeure à l’université, Mme Pérusse a été choisie parce qu’elle est considérée comme une «ambassadrice dévouée, engagée à promouvoir le titre de CGA. Elle a contribué à l’excellence du matériel didactique du programme d’études des CGA».

Chargée de formation au service de l’enseignement des sciences comptables de HEC Montréal, Danièle Pérusse a obtenu son titre de CGA en 1992, après avoir œuvré dans le milieu bancaire. Elle a par la suite travaillé en cabinet avant d’être directrice et ensuite vice-présidente au développement des compétences à l’Ordre des CGA du Québec.

Elle a, entre autres, participé à l’élaboration et à la mise sur pied du nouveau microprogramme de deuxième cycle en expertise professionnelle. «C’était une chance pour moi de collaborer avec une équipe d’universitaires spécialisés dans divers domaines», indique-t-elle.

Elle a également procédé à la mise en application du règlement sur la formation continue obligatoire pour les membres CGA et s’est engagée au sein des travaux qui ont mené à l’adoption du projet de loi permettant aux CGA, détenteurs du titre d’auditeur, d’exercer la comptabilité publique et d’étendre leur champ d’expertise au domaine de la vérification publique des entreprises.

Entre ces postes, elle a toujours enseigné, une passion qui l’anime toujours beaucoup. «Ça me motive de sentir que je forme de futurs dirigeants, de futurs décideurs. C’est motivant de partager mon expérience, de former leur jugement. Par leurs questions et questionnements, je suis amenée à me remettre en question. Ça me garde à l’affût de l’avenir de la profession», affirme-t-elle.

Mère de deux filles, Danièle Pérusse remarque que la nouvelle génération de comptables se distingue par sa recherche d’une vie équilibrée et par le multiculturalisme de ses candidats. «Je crois que c’est un plus pour la profession. Si on réussit à leur faire confiance, à leur donner des défis à leur hauteur, ils vont les relever haut la main. C’est clair», assure-t-elle.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top