- PUBLICITÉ -
Création d’un écocentre pour Option Saint-Eustache

(Photo Michel Chartrand) - Les conseillers Daniel Goyer, Pauline Harrison et Germain Lalonde, accompagnés du candidat à la mairie, Pierre Charron, ont présenté leurs engagements en matière d’environnement et d’embellissement de la ville.

Création d’un écocentre pour Option Saint-Eustache

Élections municipales à Saint-Eustache

Des membres de l’équipe Option Saint-Eustache, les conseillers Pauline Harrison, Daniel Goyer et Germain Lalonde, accompagnés du candidat à la mairie, Pierre Charron, ont uni leurs voix pour présenter leur engagement en matière d’environnement et d’embellissement de la ville.

Pour le candidat à la mairie, l’administration sortante a déployé beaucoup d’efforts pour mener différentes actions dans le domaine de la foresterie urbaine, de la protection des plans d’eau et de la collecte des matières recyclables, des secteurs d’activités où Saint-Eustache avait connu des retards importants au fil des années. «Aujourd’hui, Saint-Eustache est reconnue comme l’une des villes les plus éco-innovatrices au Québec. Seules la continuité et la constance vont nous permettre de répondre adéquatement aux défis environnementaux qui nous sont posés», a mentionné le chef d’Option Saint-Eustache.

M. Charron a rappelé les actions de l’administration sortante dans le domaine du transport public et de l’environnement. «En quatre ans, avec les actions du conseiller municipal Daniel Goyer, nous avons planté 5 000 arbres. Ça faisait partie de nos priorités», a ajouté Pierre Charron, profitant de l’occasion pour rappeler l’adoption de la politique sur l’environnement. «Il y a eu également la rénovation de notre usine de filtration de l’eau au coût de 18 millions de dollars, dont 3 millions de dollars en subventions», a expliqué le chef d’Option Saint-Eustache.

Option Saint-Eustache s’engage à créer un écocentre qui sera ouvert à l’année. On visera à améliorer le pourcentage de matières recyclées sur l’ensemble du territoire. «L’écocentre pourra également accueillir à l’année les résidus domestiques dangereux, au lieu d’être recueillis une seule fois l’an. Le site de l’écocentre sera, de plus, assez vaste pour y permettre éventuellement le compostage des matières putrescibles», a précisé Daniel Goyer, indiquant que le compost pourra être acheminé aux agriculteurs de la municipalité.

Saint-Eustache recueille 17 000 tonnes de déchets annuellement, contre six tonnes de matières recyclables. «Dans le prochain mandat, nous voulons renverser ces données», a soutenu Daniel Goyer. L’Équipe Charron s’engage également à mettre de la pression sur l’Agence métropolitaine de transport pour le projet de la construction de la gare de Saint-Eustache.

Au chapitre de l’embellissement, Option Saint-Eustache s’engage à poursuivre le développement de son réseau cyclable sur l’ensemble du territoire et de continuer à réduire les gaz à effet de serre en achetant des véhicules moins énergivores pour les différents services de la Ville.

Parmi les autres projets, l’équipe veut s’impliquer pour aménager le mont Saint-Eustache en y construisant un chalet et des sentiers au sommet, ainsi que le parc linéaire qui sera aménagé à l’est de la ville pour atténuer les impacts des activités de la carrière. «Nous entendons aussi poursuivre nos efforts d’embellissements par la plantation d’arbres, l’aménagement des entrées de ville et la création d’un arboretum dans les parcs et espaces verts», a précisé Pauline Harrison.

Finalement, Option Saint-Eustache veut poursuivre l’aménagement, l’accès et la revitalisation des berges de la rivière. Le projet: construire un débarcadère où il sera possible de louer des kayaks, canots, et ainsi de suite.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top