- PUBLICITÉ -
Coup d’envoi du 7e Défi têtes rasées de Leucan Laurentides

(Photo Michel Chartrand) - Entourant Jacques Lajeunesse, 2e vice-président des Retraités de l’enseignement du Québec, secteur Rivière-du-Nord, et surtout grand-papa de Florence qui, à l’âge de 6 ans, a dû se battre contre un cancer, nous reconnaissons Isabelle Lamarche, directrice du marketing à Place Rosemère, Johanne Viau, agente aux familles Leucan Laurentides, Richard Roy, de l’Institut Saint-Laurent Coiffure, Cristina Moreau Balès, enfant porte-parole du 7e Défi têtes rasées, et Rachel Hart, chargée de projet au développement financier de Leucan Laurentides.

Coup d’envoi du 7e Défi têtes rasées de Leucan Laurentides

Le dimanche 7 juin, à la Place Rosemère

Après avoir emboîté le pas au mouvement provincial du Défi têtes rasées depuis 2003, la région des Laurentides peut se targuer d’avoir fait une différence dans la lutte contre le cancer. À l’aube de la 7e édition du Défi têtes rasées de Leucan Laurentides, laquelle se tiendra le dimanche 7 juin prochain, à la Place Rosemère, les organisateurs sont à mettre la touche finale afin que tout soit mis en branle pour atteindre le chiffre magique de 350 000 $.

2VMleucan 8-4/vmi

8 avril 2009

Rappelons que l’an dernier, Leucan Laurentides avait rasé 681 cocos et amassé 353 347 $ au profit des enfants atteints de cancer. À l’échelle du Québec, 6 500 têtes rasées avaient permis d’amasser plus de 3,4 millions de dollars. En 2009, Leucan espère pouvoir amasser quelque 3,8 millions de dollars en dons, alors que 7 300 têtes seront mises à prix.

Mais au-delà de l’organisation et des objectifs à atteindre, le coup d’envoi du Défi têtes rasées représente aussi et surtout un moment propice pour les gens de Leucan de rappeler leur mission. Une mission à la fois simple et intense, qui parle de guérison, de mieux-être et de soutien aux familles. «À l’échelle du Québec, ce sont plus de 2 000 familles qui bénéficient des services de Leucan. Dans les Laurentides, de Sainte-Rose à Mont-Laurier et jusqu’à Lachute, on en compte 280», d’indiquer Johanne Viau, agente aux familles pour Leucan Laurentides.

Poursuivant, Mme Viau a aussi profité de la tribune pour rappeler qu’il y a 60 ans, pratiquement tous les cas de cancer pédiatrique étaient mortels. «Aujourd’hui, grâce à la recherche, 82 % des enfants canadiens âgés de 0 à 18 ans survivent au moins 5 ans après leur diagnostic de cancer», s’est-elle réjouie. Reste que la guérison, bien qu’heureuse en soi, n’arrive jamais seule et s’accompagne dans bien des cas de séquelles physiques et cognitives. «C’est pourquoi nous avons créé le Fonds des guéris, pour justement faire un suivi auprès de ces jeunes et les aider à vivre une meilleure intégration», explique-t-elle.

Enfant porte-parole

Cette année, l’enfant porte-parole sera Cristina Moreau Balès, une jeune fille aujourd’hui âgée de 16 ans, diagnostiquée avec un cancer de la gorge alors qu’elle n’avait que 12 ans. «Mes traitements de chimiothérapie et de radiothérapie ont duré cinq mois. Mais grâce à la recherche, je suis aujourd’hui en pleine forme», raconte cette étudiante de 3e secondaire qui fréquente l’école Henri-Dunant, à Blainville.

Initié en 2001, en Montérégie, par Serge Tremblay, le Défi têtes rasées se déroulera le dimanche 7 juin prochain, simultanément dans plus de 25 sites de rasage répartis à travers le Québec. Dans la grande région des Laurentides, plusieurs points seront à l’œuvre ce jour-là, comme Place Rosemère, mais aussi d’autres sites à Prévost, Lachute, Mont-Tremblant et Mont-Laurier. Pour vous inscrire, composez le 450-437-2090 ou le numéro sans frais 1 877 353-8226. Pour plus d’information, visitez le www.tetesrasees.com.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top