- PUBLICITÉ -
Corina Bastiani: «25 % des postes d’élus devraient être occupés par des jeunes de 18 à 35 ans»

(Photo Michel Chartrand) - Parmi les conseillers municipaux, Alexandre Duplessis (Laval), Corina Bastiani (Sorel-Tracy), Brad McDonald (Gaspé), Anik Sauvé (Mercier), François Robillard (Sainte-Marthe-sur-le-Lac) et Francis Murphy (Val-d’Or), nous reconnaissons le maire de Saint-Jérôme, Marc Gascon, ainsi que les députés de Prévost, Deux-Montagnes et Masson, nommément Gilles Robert, Benoit Charette et Guillaume Tremblay.

Corina Bastiani: «25 % des postes d’élus devraient être occupés par des jeunes de 18 à 35 ans»

Jeunes élus municipaux en cavale

La tournée des Jeunes élus municipaux en cavale s’est arrêtée, à Saint-Jérôme, le vendredi 8 mai, le temps pour une dizaine d’entre eux de faire valoir leur point auprès des jeunes, soit mobiliser les 18 à 35 ans en vue des élections municipales du 1er novembre prochain. Amorcée à Gaspé le 28 avril dernier, la tournée s’achevait à Gatineau, le 13 mai, après avoir visité 18 villes en autant de jours, à l’initiative de la Commission Jeunes et démocratie municipale de l’Union des municipalités du Québec (UMQ).

«Si, grâce à cette tournée, nous pouvons inciter ne serait-ce qu’un seul jeune à aller voter le 1er novembre prochain, notre but sera atteint», de résumer Corina Bastiani, conseillère municipale de Sorel-Tracy et présidente de la Commission Jeunes et démocratie municipale. Parce que là réside toute la motivation derrière un tel projet: partager leur passion du monde politique et susciter l’intérêt des 18-35 ans pour la chose.

Même son de cloche du côté de François Robillard, conseiller municipal de Sainte-Marthe-sur-le-Lac et vice-président de la Commission Jeunes et démocratie municipale de l’UMQ. «Pour vivre dans un milieu qui répond à nos besoins et à nos attentes, nous devons nous impliquer et ne pas avoir peur d’accéder au pouvoir. L’apport des jeunes conseillers municipaux est indispensable pour que nos municipalités progressent et intègrent les valeurs qui sont importantes pour notre génération», a-t-il fait valoir.

18 villes en 18 jours

Tout au long de la tournée, les Jeunes élus auront parcouru quelque 4 000 kilomètres et se seront arrêtés dans 18 villes en 18 jours. Au cours de ces arrêts, ils auront rencontré plus d’un millier de jeunes de leur âge à qui ils auront expliqué les tenants et aboutissants de la politique municipale, tout en simulant des réunions de conseil et en passant le message que la politique municipale, une politique de proximité, permet d’obtenir rapidement des résultats concrets et favorables à la progression de son milieu.

Une occasion exceptionnelle de se familiariser avec le travail des élus municipaux et de rencontrer des jeunes élus québécois, selon le maire de Saint-Jérôme et premier vice-président de l’UMQ, Marc Gascon. «En tant qu’élus municipaux, nous pouvons agir concrètement pour faire progresser notre milieu de vie et améliorer notre environnement. Les décisions qui se prennent au conseil municipal ont un impact direct sur notre quotidien et sur l’avenir de notre communauté. À ce chapitre, il est important que les jeunes réalisent qu’ils représentent la relève», a-t-il pointé.

Les Jeunes élus étaient attendus, ce jeudi 14 mai, à l’ouverture des Assises de l’UMQ, à Gatineau, parmi quelque 1 000 élus municipaux.

Mentionnons qu’actuellement, quelque 8 % des conseillers municipaux du Québec sont des jeunes âgés de 18 à 35 ans. Un pourcentage qui tombe à 3 % en ce qui concerne les élus qui occupent les fonctions de maire. «L’idéal serait d’atteindre la représentativité chez les élus comme en société, c’est-à-dire que 25 % des postes d’élus devraient être occupés par des jeunes de 18-35 ans», de conclure Mme Bastiani.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top