- PUBLICITÉ -
Continuer la défense de la langue française

Photo Yves Déry - Les membres de la SNQ des Laurentides se sont réunis dans le cadre de l’assemblée générale annuelle.

Continuer la défense de la langue française

Assemblée générale de la SNQ des Laurentides

La Société nationale des Québécois (SNQ) des Laurentides a tenu récemment son assemblée générale annuelle dans la région de Mirabel. Comme le veut la tradition dans ce type de rencontre, les membres du conseil d’administration, accompagnés des employés de la Société, ont présenté le bilan des activités de l’organisme ainsi que les projets pour l’année 2011 en cours de réalisation.

Pour l’assemblée générale, un peu plus d’une trentaine de personnes se sont déplacées pour constater que la SNQ continue de faire son travail pour défendre la langue française, en plus de mener ses différents programmes et activités conformes à sa mission.

«L’année 2010 a été marquée par notre implication à défendre l’adoption du projet de loi 103 sur les écoles passerelles. Malheureusement, malgré nos efforts et ceux de beaucoup d’autres mouvements, le gouvernement a quand même adopté le projet de loi sous le bâillon», de mentionner Réjean Arsenault, président de la SNQ des Laurentides.

Dans les prochains mois, la SNQ désire continuer son travail en lien avec la défense de la langue française. Comment? En s’impliquant, encore une fois, dans la réalisation d’une étude afin de connaître la vitalité de la langue française à l’échelle de la région. Cette étude sera réalisée en partenariat avec le Mouvement Laurentides français, le même organisme qui a présenté une étude sur le sujet l’an dernier.

«On va également s’investir dans l’organisation des festivités entourant le 60e anniversaire de la SNQ en 2012. On va aussi continuer à surveiller les institutions qui ne possèdent pas de drapeau du Québec à l’extérieur des bâtiments de même que les drapeaux endommagés», explique le président de la Société.

Selon les informations obtenues, la SNQ des Laurentides possèderait 100 membres et offrirait des produits d’assurance à 4 500 personnes.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top