- PUBLICITÉ -
Connaître la douleur de la faim?

(Photo Michel Chartrand) - Une cinquantaine de jeunes du groupe de la pastorale jeunesse de la paroisse Sainte-Marie-du-Lac vont jeûner afin d’amasser des fonds pour aider la population haïtienne: Liza McLaughlin, coordonnatrice jeunesse, le curé de la paroisse, Donald Tremblay, Jessica Hamel, Élodie Hamel, Olivier Dubreuil, Julien Witty, Brian Léveillé et le parrain de l’activité, le député de Deux-Montagnes, Benoit Charette.

Connaître la douleur de la faim?

Paroisse Sainte-Marie-du-Lac

Au Québec, la majorité des jeunes ont la chance de manger trois repas par jour. Des repas souvent préparés en prenant soin d’introduire les différents groupes alimentaires afin de maintenir une alimentation saine et équilibrée.

Mais dans le monde, tous les peuples n’ont pas la possibilité de manger à leur faim. À la suite du tremblement de terre du 12 janvier qui a ravagé la ville de Port-au-Prince, en Haïti, des milliers de citoyens se sont retrouvés littéralement à la rue. Une situation qui a plongé le pays et sa population dans un état de détresse sans précédent. Se réfugiant sous des abris de fortune, les sinistrés n’ont souvent pas accès à l’eau potable et à des aliments pour se nourrir.

Sensibles à la détresse du peuple haïtien, les jeunes du groupe de la pastorale jeunesse de la paroisse Sainte-Marie-du-Lac ont décidé de poser un geste symbolique de solidarité, celui d’organiser un jeûne de 30 heures, les 5 et 6 mars prochain. «S’impliquer dans un jeûne est une façon d’exprimer notre solidarité envers les Haïtiens. C’est également un geste altruiste que des jeunes posent», a souligné Brian Léveillé, participant au jeûne.

C’est la quatrième fois que les jeunes de la paroisse s’impliquent dans l’organisation d’un jeûne. Cette activité a lieu grâce au soutien du curé Donald Tremblay, grand artisan de la démarche. «Les jeunes impliqués en paroisse ont voulu faire de cette quatrième édition du Jeûne jeunesse un geste de solidarité concrète devant la grande souffrance qu’afflige présentement le peuple haïtien. Tout l’argent amassé par les jeunes sera remis à l’organisme Développement et Paix qui apporte déjà, à travers sa collaboration avec Caritas Haïti, une importante contribution aux efforts d’aide et de reconstruction présentement en cours en Haïti», a expliqué Donald Tremblay.

Quel est l’objectif du jeûne? «Le jeûne sera également une occasion pour les jeunes de se renouveler spirituellement par la prière et par une réflexion sur l’importance d’avoir une foi vivante qui se traduit par des gestes d’amour», a confié M. Tremblay, participant à part entière également avec les jeunes lors du jeûne.

Pour l’occasion, les participants peuvent compter sur le soutien du député provincial de Deux-Montagnes, Benoit Charette, en guise de parrain de la campagne de financement. Une personne toute désignée considérant son attachement et ses nombreuses années passées en Haïti. «Je suis très heureux de votre choix pour aider le peuple haïtien. La cause est d’actualité et elle retient toute mon attention», a-t-il déclaré, visiblement ému de l’action posée par les jeunes de la paroisse.

Pour les personnes intéressées, sachez que le jeûne est ouvert à tous les jeunes de niveau secondaire, collégial et universitaire. L’activité débutera à midi, le vendredi 5 mars, au sous-sol de l’église Saint-Agapit, à Deux-Montagnes. Il se terminera le samedi 6 mars, à 18 heures. Il est possible de s’inscrire en composant le 450-473-9877. Les citoyens de Deux-Montagnes et des environs sont invités à soutenir financièrement les jeunes.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top