- PUBLICITÉ -

Collision frontale sur l’autoroute 50

«L’A-50 doit être sécurisée rapidement pour éviter d’autres collisions frontales», mentionne Sylvie D’Amours.

Le lundi 26 juin, l’autoroute 50 fut fermée dans les deux directions dans le secteur de Mirabel, en raison d’un accident impliquant, encore une fois, un face à face entre deux automobilistes. Devant cet autre accident qui illustre bien la dangerosité de cette autoroute, la députée de Mirabel, Sylvie D’Amours, presse le gouvernement d’agir afin de sécuriser le tronçon.

«Combien de familles devront perdre un être cher, ou encore, vivre des moments traumatisants avant que le gouvernement intervienne pour sécuriser le tronçon? Cela fait longtemps que ce secteur est problématique, les articles de journaux s’empilent et aucune action n’a été posée», déplore la députée.

«Que ce soit la fatigue, les textos au volant, ou encore, les dépassements illégaux, lorsqu’une auto dévie de sa route à 100 km/h, les dommages sont souvent irréversibles et les résultats bien tristes pour les familles de la région. Il faut que le ministère des Transports se penche sur la question et prenne des actions concrètes, et ce, rapidement. Malheureusement, avec ce ministère, c’est généralement toujours long et complexe», indique Sylvie D’Amours.

Elle poursuit en demandant au ministre des Transports, M. Lessard, d’intervenir afin d’accélérer les actions sur le terrain. «En tant que mère de famille et députée, je lui demande d’envoyer la directive claire à ses fonctionnaires que la situation doit être priorisée. Ce ne sont pas des promesses électorales qui rassurent les citoyens, mais bien des gestes concrets afin d’améliorer le bilan routier dans ce tronçon de l’autoroute 50.»

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top